NOUVELLES

France: les entreprises ne doivent pas subir un "niveau trop élevé de l'euro" (Valls)

08/04/2014 10:22 EDT | Actualisé 08/06/2014 05:12 EDT

Le nouveau Premier ministre français Manuel Valls a estimé mardi que les entreprises françaises ne devaient pas subir "un niveau trop élevé de l'euro", critiquant la Banque centrale européenne pour sa politique "moins favorable à la croissance" que ses homologues américaine ou japonaise.

"Les efforts que nous faisons sur la réduction de nos déficits, sur nos réformes structurelles, sur la compétitivité des entreprises, sur le coût du travail, ne doivent pas être balayés par un niveau trop élevé de l'euro", a plaidé Manuel Valls devant les députés, dans sa déclaration de politique générale.

L'euro "est aujourd'hui 10% plus cher qu'à l'été 2012, ce qui évidemment pèse sur nos exportations", a-t-il ajouté.

En outre "la Banque centrale européenne mène une politique monétaire moins expansionniste", c'est-à-dire moins favorable à la croissance, "que ses consoeurs américaine, anglaise ou japonaise", "et c'est dans la zone euro que la reprise économique est la moins vigoureuse", a-t-il observé, estimant que ce sujet serait au coeur des prochaines élections européennes.

"Ce qui est essentiel, c'est de remettre l'Union européenne sur le chemin de la croissance au travers de politiques de grands investissements, des politiques pour l'emploi, notamment tournées vers la jeunesse. Sinon, tous les efforts de réduction des déficits seront vains", a encore estimé M. Valls.

Manuel Valls, 51 ans, a été choisi le 31 mars par le président socialiste François Hollande pour succéder à l'impopulaire Jean-Marc Ayrault, après la déroute de la gauche aux élections municipales.

Il doit à la fois convaincre les députés de ses capacités à donner un nouveau souffle à l'action publique, et reconquérir une opinion lassée de l'impuissance de l'exécutif à relancer la croissance et faire baisser le chômage.

lum-fpo/uh/mad/thm/abk

PLUS:hp