POLITIQUE

Liens douteux entre Ethical Oil et le PC, selon Greenpeace

08/04/2014 12:52 EDT | Actualisé 08/06/2014 05:12 EDT
ASSOCIATED PRESS
An oil pump works at sunset in the desert oil fields of Sakhir, Bahrain, Tuesday, Jan. 22, 2013. The price of oil rose above $96 a barrel on Tuesday as global economic reports remain generally positive. Benchmark oil rose 66 cents to $96.22 at midday on the New York Mercantile Exchange. (AP Photo/Hasan Jamali)

Greenpeace soupçonne le gouvernement conservateur canadien de recevoir des dons illégaux par l'entremise de l'organisme Ethical Oil et demande à Élections Canada d'enquêter sur ce possible cas de non-respect de la loi électorale.

Selon le groupe environnemental, des entreprises utilisent Ethical Oil pour faire des dons illégaux au parti de Stephen Harper.

Pour supporter ses allégations, Greenpeace a démontré en point de presse mardi à Ottawa les liens douteux entre le parti conservateur et l'organisme qui fait la promotion du pétrole « éthique ».

Il semble y avoir un système de portes tournantes entre le parti et Ethical Oil. Par exemple, le fondateur de l'organisme était l'ancien attaché du ministre Jason Kenney. Il est par la suite revenu à la fonction publique pour occuper un poste de direction au cabinet du premier ministre.

Greenpeace, qui fait aussi état d'attaques coordonnées par le gouvernement Harper et Ethical Oil contre les opposants au parti conservateur, indique avoir compilé et remis certaines preuves à Élections Canada.

INOLTRE SU HUFFPOST

Des scènes de Fort McMoney