POLITIQUE

Élections 2014 - Le gouvernement devra faire preuve de courage, estime François Legault (VIDÉO)

08/04/2014 09:45 EDT | Actualisé 08/06/2014 05:12 EDT

Le gouvernement devra faire preuve de courage, estime François Legault

Si la Coalition avenir Québec (CAQ) n’a pas mieux fait lundi soir, c’est entre autres parce que les 33 jours de la campagne électorale ont «porté sur une élection référendaire», croit le chef François Legault. Il estime, par ailleurs, être le mieux placé présentement pour jouer le rôle de la véritable opposition à l’Assemblée nationale, après le départ de Pauline Marois.

C’est un François Legault visiblement fatigué, mais quand même satisfait des résultats du vote de lundi soir, qui s’est présenté devant les médias mardi matin. Accompagné de sa femme, le chef caquiste a dressé un bref bilan de sa campagne électorale, sa deuxième à titre de chef de parti.

«Il faut en conclure, en regardant les résultats, que nous ne sommes pas très loin du Parti québécois (PQ), a-t-il lancé lors de la période de questions. Il y a encore beaucoup de travail à faire quand il y a une élection qui devient une élection quasi référendaire.»

Même s’il se dit prêt à collaborer avec le nouveau gouvernement dirigé par Philippe Couillard, le chef de la CAQ s’interroge sur le «courage» qu’auront les libéraux pour apporter les changements nécessaires au Québec selon lui.

«La question est de savoir comment on fait pour moderniser l’État et relancer l’économie. Nous allons également avoir un travail à faire pour faire avancer nos idées, a-t-il dit. On verra si les libéraux auront le courage de faire ces changements. Au-delà des beaux discours, je vais m’attendre à des résultats.»

«La clé est d’abord de réformer Investissement Québec pour attirer des investissements de qualité», a-t-il poursuivi.

François Legault estime également que le projet du «pays imaginaire » défendu par le PQ «nuit à bien des égards à tout le pays». En revanche, il espère que les péquistes feront la même réflexion qu’il a faite en 2009, concluant que la majorité des Québécois ne veulent pas «entendre parler de référendum.»

«À l’époque, quand j’ai quitté en 2009, je n’étais pas bien dans la forme d’opposition que proposait Pauline Marois : critiquer au lieu de proposer. Je pense que nous avons à moderniser l’État et à relancer l’économie. Les Québécois ne veulent pas trancher la question référendaire», a-t-il répondu.

Questionné sur la défaite et le départ de la vie politique de la chef péquiste, le chef de la CAQ s’est dit «triste» pour elle. Il estime, par ailleurs, avoir la «responsabilité d’être l’opposition officielle», et ce, considérant la réflexion et la course à la chefferie qui devrait se mettre en branle au PQ dans les prochains mois.

Concernant son avenir politique, François Legault a indiqué qu’il «cultive toujours l’ambition de diriger un gouvernement courageux». Il s’est dit prêt, entre autres, à faire les réflexions nécessaires pour que son parti puisse convaincre le plus d’électeurs, notamment en région, lors du prochain rendez-vous électoral.

Députés de la CAQ reconduits dans leurs fonctions

  • François Bonnardel (Granby)
  • Éric Caire (La Peltrie)
  • Gérard Deltell (Chauveau)
  • Christian Dubé (Lévis)
  • François Legault (L'Assomption)
  • Donald Martel (Nicolet-Bécancour)
  • Marc Picard (Chutes-de-la-Chaudière)
  • Nathalie Roy (Montarville)
  • Sylvie Roy (Arthabaska)
  • Sébastien Schneeberger (Drummond-Bois-Francs)
  • André Spénard (Beauce-Nord)



Nouveaux députés de la CAQ

  • Benoît Charette (Deux-Montagnes)
  • Sylvie D'Amours (Mirabel)
  • Simon Jolin-Barrette (Borduas)
  • Mario Laframboise (Blainville)
  • André Lamontagne (Johnson)
  • Lise Lavallée (Repentigny)
  • Mathieu Lemay (Masson)
  • Jean-François Roberge (Chambly)
  • Claire Samson (Iberville)
  • Chantal Soucy (Saint-Hyacinthe)
  • Claude Surprenant (Groulx)



Députés caquistes battus

  • Stéphane Le Bouyonnec (La Prairie)
  • Sylvain Lévesque (Vanier-Les-Rivières)
  • Jacques Marcotte (Portneuf)
  • Michelyne C. Saint-Laurent (Montmorency)
  • Denise Trudel (Charlesbourg)


Source: Radio-Canada

INOLTRE SU HUFFPOST

La journée électorale du 7 avril en images
La soirée électorale sur Twitter