NOUVELLES

Une juge refuse la requête de non-lieu au procès de Chris Brown pour agression

07/04/2014 11:17 EDT | Actualisé 07/06/2014 05:12 EDT

WASHINGTON - Une juge de Washington a rejeté, lundi, la requête pour non-lieu déposée par les avocats du chanteur Chris Brown, permettant ainsi de procéder dans cette affaire de voies de fait.

Les avocats du gagnant d'un prix Grammy avaient demandé à la juge de retirer les accusations, prétextant que les procureurs avaient utilisé le mécanisme du grand jury à mauvais escient pour préparer le procès.

L'avocat Mark Geragos soutenait que les procureurs avaient utilisé le grand jury pour «geler» le témoignage de la présumée victime, un homme qui affirme avoir été frappé par Chris Brown et son garde du corps à l'extérieur d'un hôtel de Washington en octobre dernier.

La juge Patricia Wynn a toutefois donné raison aux procureurs, qui avaient le droit d'utiliser le grand jury pour évaluer la pleine valeur de leur dossier.

«Je suis persuadée qu'il n'y a pas eu d'abus», a-t-elle déclaré.

Le procès pour agression devrait débuter le 17 avril, devant un juge seul, et non un jury.

De son côté, un procureur du gouvernement a demandé à la juge d'interdire à la défense de Chris Brown d'invoquer la légitime défense ou de fournir des preuves de problèmes de santé mentale pour expliquer l'agression.

Au moment de son arrestation, Brown était en probation pour avoir battu en 2009 la chanteuse Rihanna, qui était alors sa petite amie. Il a été admis dans un centre de réhabilitation pour gestion de l'agressivité, mais a été emprisonné vers la mi-mars après avoir violé les règlements de l'établissement.

S'il est reconnu coupable dans ce dossier, Chris Brown pourrait être condamné à une peine allant jusqu'à l'emprisonnement, selon les termes du jugement de la cour dans le dossier de l'agression de Rihanna.

PLUS:pc