NOUVELLES

Un financier se disant le "Robin des bois du Liechtenstein" recherché pour meurtre

07/04/2014 07:36 EDT | Actualisé 07/06/2014 05:12 EDT

La police suisse s'est lancée lundi à la poursuite d'un financier se disant "le Robin des Bois du Liechtenstein" et qu'elle soupçonne d'avoir abattu dans la matinée un homme qui pourrait être Jürgen Frick, Directeur Général de la banque privée Frick.

Narguant les autorités, Jürgen Hermann, qui se présente comme un "financier, un investisseur, un gérant de fonds" et qui se prétend "le Robin des Bois du Liechtenstein" a écrit sur son site internet, www.200millionenklage.li : "Attrapez moi si vous pouvez, mort ou vivant, prime de 200.000.000 CHF".

Jürgen Hermann a été identifié par la police grâce aux caméras de surveillance dans le parking souterrain de la banque privée Frick.

La police le soupçonne d'avoir tué par balle lundi matin un homme de 48 ans avant de prendre la fuite.

Elle a publié la photo de M. Herman ajoutant qu'il était armé et dangereux. Mais, selon la législation du Liechtenstein, une Principauté de 38.000 habitants, la police ne peut révéler l'identité de la victime et c'est la presse locale qui l'a identifié comme étant Jürgen Herman.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le meurtrier présumé a suivi à pied sa victime qui entrait en voiture dans le garage souterrain de la banque Frick. Les coups de feu ont été tirés quand la victime est sortie de sa voiture.

L'automobile dans laquelle le tueur présumé a pris la fuite a été retrouvée à Ruggel, une commune proche des frontières suisse et autrichienne. La zone a été bouclée par la police qui utilise des chiens et qui est appuyée par un hélicoptère.

Les forces de l'ordre ont recommandé à la population d'éviter cette zone et d'être extrêment prudente en cas de rencontre avec le tireur présumé.

Jürgen Hermann dit mener un combat contre "la mafia liechtensteinoise de la finance". La petite Principauté, située entre l'Autriche et la Suisse, a des banques extrêmement actives dans les placements pour riches étrangers.

La banque privée Frick, fondée en 1998, a récemment ouvert un établissement à Londres où elle propose d'aider les clients en difficulté avec le fisc britannique, profitant de la convention fiscale récemment passée par Londres avec le Liechtenstein.

M. Hermann est engagé depuis 2007 dans un procès contre le Liechtenstein. Il réclame 200 millions de francs suisses (163 millions d'euros) après l'effondrement en 2005 d'un fonds d'investissement qu'il avait lancé misant sur la haute technologie de la Silicon Valley.

Il a mis en cause pour cet échec divers financiers et officiels de la Principauté, et il aurait, selon le quotidien gratuit "20 Minuten", menacé M. Frick et sa banque, l'accusant d'être responsables de la faillite de son fonds.

pjt/jwf/bir

PLUS:hp