NOUVELLES

Travailleurs étrangers : Ottawa sévit contre cinq restaurants

07/04/2014 04:19 EDT | Actualisé 06/06/2014 05:12 EDT

Le gouvernement fédéral sévit contre le recours abusif au Programme de travailleurs étrangers temporaires.

Ottawa a rejeté les demandes de permis temporaires pour un restaurant en Ontario et a suspendu les permis délivrés pour un autre établissement au Labrador, à Terre-Neuve-et-Labrador, et pour des franchises du restaurant McDonald's à Victoria, en Colombie-Britannique.

Le ministère de l'Emploi et du Développement social a mené une enquête à la suite du témoignage d'un employé qui a alerté l'émission Go Public de CBC au sujet de pratiques défavorables aux travailleurs canadiens.

Ces mesures surviennent un peu plus de trois mois après que le gouvernement canadien eut resserré les règles du Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET). 

En vertu de ces changements, les autorités peuvent enquêter sur une période de six ans à partir de la date d'embauche d'un employé étranger. Les permis de travail sont révoqués s'il s'avère qu'un employeur a fourni une fausse information qui « a ou aura un impact négatif significatif sur le marché du travail au Canada ».

Selon Restaurant Canada, les employés étrangers temporaires sont principalement embauchés dans l'ouest du pays, où les employeurs sont aux prises avec un manque de main-d'oeuvre.

Seulement 2 % des gens oeuvrant dans l'industrie de la restauration sont des travailleurs étrangers temporaires, contre 98 % qui sont Canadiens, rappelle Restaurant Canada, qui dit collaborer avec le gouvernement et appuyer les récents changements au PTET.

PLUS:rc