NOUVELLES

Taxe sur les transactions financières : Schäuble et Sapin pour une "première étape" avant les européennes

07/04/2014 08:21 EDT | Actualisé 07/06/2014 05:12 EDT

Les ministres français et allemand des Finances ont réaffirmé lundi leur objectif de mettre en place au moins la "première étape" d'une taxe sur les transactions financières (TTF) avant la fin de la législature européenne.

"Nous sommes décidés à faire un premier pas sur la TTF encore dans cette législature", a dit Wolfgang Schäuble au cours d'une conférence de presse commune avec Michel Sapin à Berlin. Les prochaines élections européennes sont prévues pour fin mai.

Parlant de la "nécessité" de créer cette taxe, M. Sapin a souhaité que l'on arrive à "mettre en oeuvre un premier paquet de mesures" avant les européennes, puis "une deuxième tranche", conformément à une promesse du président français François Hollande et de la chancelière allemande Angela Merkel, faite en février.

Les négociations entre les onze pays de l'Union européenne -dont la France, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne- décidés à mettre en place une telle taxe piétinent depuis plusieurs mois, face à un très intense lobbying des milieux financiers.

D'après les dernières informations, si les négociations aboutissaient, la TTF pourrait être appliquée en deux temps, au départ seulement pour un groupe restreint de placements financiers, dont les actions, et ensuite de manière plus large.

aue/aro/bds

PLUS:hp