NOUVELLES

Oscar Pistorius témoigne en pleurs

07/04/2014 10:14 EDT | Actualisé 07/06/2014 05:12 EDT

La voix brisée par l'émotion, l'athlète sud-africain Oscar Pistorius a témoigné lundi à son procès pour le meurtre de son ancienne compagne Reeva Steenkamp, le jour de la Saint-Valentin, l'an dernier.

Après plus de deux semaines de suspension en raison de l'absence d'un assesseur malade, les audiences ont repris avec la parole à la défense. « J'ai peur de m'endormir. Je fais d'affreux cauchemars sur ce qui s'est passé cette nuit-là. Je peux encore sentir l'odeur du sang. Je me réveille en sursaut, terrifié », a raconté Pistorius. Une nuit, a-t-il ajouté, la terreur était telle qu'il est allé se réfugier dans une armoire, avant d'appeler sa soeur à l'aide. « J'aimerais pouvoir ne pas m'endormir. »

« J'ai simplement essayé de protéger Reeva », a-t-il assuré au début de sa déposition. La défense avait auparavant appelé à la barre Jannie Botha, experte médico-légale, qui a présenté une description des blessures par balles dont a été victime Reeva Steenkamp.

Le tribunal a ensuite entendu des témoignages sur l'autopsie du corps de la jeune femme, tandis qu'étaient présentées des photographies de la scène du crime ensanglantée. Comme cela avait déjà été le cas lors d'audiences précédentes, Oscar Pistorius a été pris de sanglots et de haut-le-coeur, vomissant plusieurs fois dans un seau en plastique.

Le sprinteur, amputé très jeune des deux tibias, mais qui a concouru parmi les athlètes valides, clame son innocence.

Il affirme avoir abattu par accident sa compagne avec un pistolet, en croyant qu'un cambrioleur s'était introduit dans les toilettes de sa luxueuse résidence de Pretoria.

L'accusation a achevé le 25 mars l'exposé des éléments recueillis contre le champion âgé de 27 ans. S'il est reconnu coupable des faits qui lui sont reprochés, Oscar Pistorius risque une peine d'emprisonnement de 25 années.

PLUS:rc