NOUVELLES

Mariners: Robinson Cano a bien hâte de jouer devant ses nouveaux partisans

07/04/2014 09:20 EDT | Actualisé 07/06/2014 05:12 EDT

SEATTLE - Robinson Cano, pour qui les Mariners ont délié les cordons de la bourse, est finalement sur le point de disputer un premier match au Safeco Field.

Cano est embauché pour 10 ans, mais ce premier match à domicile qui aura lieu mardi soir, contre les Angels, a quand même quelque chose de spécial.

«C'est un nouveau chapitre de ma carrière qui commence, a dit Cano, 31 ans. Ça me rend heureux, ça me rend émotif.»

Cano et le gérant Lloyd McClendon seront parmi les nouveaux visages que les partisans des Mariners verront de près pour la première fois, à la suite d'un bon séjour à l'étranger, où le club a gagné quatre fois sur six.

Les Mariners ont marqué au moins huit points dans trois de leurs gains.

Au monticule, Felix Hernandez a déjà une fiche de 2-0 et le Canadien James Paxton, qui lancera mardi, a brillamment remporté son premier départ.

En septembre dernier, le gaucher de la C.-B. a montré une fiche de 3-0 en quatre départs, à ses débuts avec le grand club.

«J'espère que les joueurs ont créé un peu d'engouement. Je sais qu'ils espèrent que les amateurs vont embarquer, a dit McClendon. Nos gars sont des travailleurs acharnés. J'ai des papillons à chaque jour. Je suis content pour eux.»

Au fil des 10 prochaines années, les Mariners vont verser 240 M $ à Cano, dans l'espoir qu'il soit un morceau important pour bâtir une équipe de premier plan dans le Nord-Ouest américain.

Six matches, ce n'est pas un grand échantillon, mais une fiche de 4-2 est un bon départ dans l'une des sections les plus coriaces du baseball.

Les Mariners ont balayé les Angels, pour ensuite l'emporter une fois sur trois à Oakland, où leurs deux revers ont été honorables: 3-2 en 12 manches, puis 6-3 dimanche.

Cano se distingue avec une moyenne de ,391, tandis que Justin Smoak et Dustin Ackley ont produit 14 des 34 points de l'équipe.

McClendon a lui aussi amené une nouvelle énergie, disent les joueurs.

«L'atmosphère a beaucoup changé et dans le bon sens, dit Hernandez, qui a une moyenne de 1,88. Lloyd est un super bon gars. Il aide à nous garder relaxes.»

PLUS:pc