NOUVELLES

Lafarge et Holcim proposent leur regroupement pour créer un géant du ciment

07/04/2014 10:05 EDT | Actualisé 07/06/2014 05:12 EDT

GENÈVE - Deux des plus importantes entreprises mondiales de matériaux de construction de la planète ont proposé un regroupement qui donnerait naissance à un géant dont les revenus annuels atteindraient 32 milliards d'euros.

La suisse Holcim et la française Lafarge, qui détiennent notamment des activités au Canada, ont indiqué que le siège social de la nouvelle compagnie, LafargeHolcim, serait établi en Suisse.

Les deux entreprises — qui sont déjà des leaders mondiaux dans les secteurs du ciment, de la pierre concassée et du gravier — ajoutent que le regroupement créerait la compagnie la plus avancée dans l'industrie des matériaux de construction.

Lafarge est en partie propriété d'une filiale de Power Corp (TSX:POW), dont le président et co-chef de la direction, Paul Desmarais fils, siège au conseil d'administration de Lafarge.

Lafarge est le plus important producteur canadien de ciment et de produits de béton. Elle offre aussi des produits comme l'asphalte pour la construction de routes ou des cloisons sèches pour la finition intérieure. Elle compte plus de 360 usines au Canada et emploie environ 6000 personnes.

Les opérations canadiennes de Holcim, qui incluent l'ancienne compagnie Ciment Saint-Laurent achetée en 2009, se concentrent au Québec et en Ontario. La compagnie emploie environ 3000 personnes. Ses filiales comprennent Dufferin Concrete et Construction Demix.

Un membre du conseil d'administration de Holcim, Wolfgang Reitzle, agirait comme président du conseil d'administration de la nouvelle entité, tandis que le président et chef de la direction de Lafarge, Bruno Lafont, en serait le chef de la direction. Sept représentants de chaque compagnie formeraient le conseil d'administration.

M. Lafont a rappelé que les deux entreprises se complètent géographiquement. Lafarge est plus solidement implantée sur les marchés européens et nord-américains matures, tandis qu'Holcim profite d'une plus longue portée sur les marchés en développement.

Holcim compte 71 000 employés dans quelque 70 pays, contre 65 000 employés dans 64 pays pour Lafarge.

Les deux entreprises prévoient vendre des entreprises générant 3 milliards d'euros en revenus sur les marchés en développement et 1,5 milliard d'euros sur les marchés développés.

La transaction devrait être finalisée pendant le premier semestre de l'an prochain, après l'obtention des autorisations nécessaires.

PLUS:pc