NOUVELLES

Irak: 19 insurgés tués par les forces de sécurité

07/04/2014 11:38 EDT | Actualisé 07/06/2014 05:12 EDT

Les forces de sécurité irakiennes ont tué 19 insurgés dans des combats lundi, ont indiqué des sources médicales et des services de sécurité, les violences ne connaissant aucun répit à moins d'un mois des élections législatives.

Dix-neuf insurgés ont été tués lors de combats avec la police et l'armée au sud de Bagdad et aux environs de Ramadi et Fallouja (à l'ouest), a indiqué le général Saad Maan, porte-parole du ministère de l'Intérieur, sans préciser si les forces de l'ordre avaient essuyé des pertes de leur côté.

Début janvier, des insurgés et des combattants de tribus anti-gouvernementales se sont emparés de plusieurs zones de Ramadi et de la totalité de la ville voisine de Fallouja. Les forces de l'ordre ont depuis repris l'essentiel de Ramadi, mais pas Fallouja, à 60 km de Bagdad.

Dans le reste du pays, un policier a été abattu au nord de Bagdad et les corps de deux hommes, portant des traces de torture, ont été retrouvés dans deux différents quartiers de la capitale, selon des sources médicales et de la sécurité.

Le mécontentement de la minorité sunnite et le conflit en Syrie alimentent depuis plus d'un an un pic de violence sans précédent depuis 2008 et qui a fait plus de 2.400 dans des attaques quasi-quotidiennes en 2014, selon un décompte de l'AFP.

A l'approche des élections législatives prévues le 30 avril, le Premier ministre Nouri al-Maliki et d'autres responsables chiites cherchent à afficher leur fermeté plutôt que d'entamer le dialogue avec les sunnites, comme le recommandent experts et diplomates.

bur-psr/bpz/faa/feb

PLUS:hp