NOUVELLES

Espagne: démantèlement d'un trafic de matériel à possible usage militaire vers l'Iran

07/04/2014 07:21 EDT | Actualisé 07/06/2014 05:12 EDT

Un réseau qui entendait vendre du matériel à double usage, civil et militaire, vers l'Iran a été démantelé et quatre personnes ont été arrêtées en Espagne, a affirmé lundi le ministère de l'Intérieur.

"La garde civile a démantelé une organisation dédiée au trafic illicite de matériel de double usage qui entendait livrer à la République d'Iran du matériel industriel et des informations technologiques susceptibles d'être utilisée pour la fabrication de missiles via un croisement d'entreprises", a assuré le ministère dans un communiqué.

Quatre personnes, trois Espagnols et un Iranien, ont été arrêtées à Barcelone, Tarragone (nord-est) et dans les îles Baléares à Palma de Majorque, soupçonnées "d'appartenance à une organisation criminelle, contrebande de matériel de double usage et blanchiment de capital", ajoute le ministère, sans préciser la date des arrestations.

Il affirme également que, lors des quatre perquisitions menées, a été saisie "une abondante documentation sur des opérations d'exportation et de vente de matériel de défense à double usage".

L'enquête a débuté l'année dernière, selon le ministère, après l'achat, auprès d'une entreprise du secteur de la Défense au Royaume-Uni, de deux fraiseuses pouvant avoir un usage militaire et "leur importation de façon illégale en Espagne".

L'objectif des acheteurs, selon le ministère, était de les envoyer en Iran en contournant l'embargo décidé par l'Union européenne sur les ventes d'armes à ce pays soupçonné de vouloir se doter de l'arme nucléaire et de missiles.

Selon cette source, l'opération a "empêché l'envoi à l'Iran de machines soumises au contrôle (d'exportation), car pouvant être utilisées pour la fabrication de carcasses de missiles, comme d'éléments utilisés dans les centrifugeuses de gaz employées dans le processus d'enrichissement d'uranium".

ib/sg/ros

PLUS:hp