NOUVELLES

Afrique du Sud: des manifestants incendient la maison de responsables municipaux ANC

07/04/2014 12:14 EDT | Actualisé 07/06/2014 05:12 EDT

Des manifestants en colère en Afrique du Sud ont incendié lundi la maison du maire ANC et celle d'autres responsables municipaux à Boitumelong (centre), dans un accès de violence qui a fait deux blessés parmi les policiers, toujours sur place en début de soirée.

"Ils étaient environ 5.000 manifestants, opérant par petits groupes" et ils ont incendié "six maisons dont celle du maire ANC", a précisé à l'AFP un porte-parole de la police provinciale, Thulani Ngubane.

En fin de journée, "la situation restait instable et incertaine et nous avons donc mobilisé davantage d'hommes sur le terrain", a-t-il ajouté. "Deux policiers ont été blessés dont l'un à la main droite, touchée par une pierre".

Les troubles ont commencé mercredi dernier quand des riverains de ce township (lotissement) se sont mis à protester "contre les mauvais services publics et pour exiger le départ de certains responsables municipaux", selon M. Ngubane.

Au total, 97 personnes ont alors été arrêtées, dont seize présentées à la justice ce lundi.

Les manifestations violentes en Afrique du Sud pour les services de base - logement, eau, éclairage - ou pour dénoncer le manque d'emplois sont en hausse constante depuis dix ans.

Et il y a eu cette année proportionnellement plus d'incidents violents, barricades, feux de pneus, pillages, face auxquels la police sud-africaine manque d'effectifs équipés et entraînés.

Ces manifestations à la limite de l'émeute s'inscrivent dans une tendance mondiale à la progression des manifestations depuis la crise de 2008 mais elles remontent aussi à la culture de résistance héritée de la guerre des townships contre le régime raciste d'apartheid.

La colère et la violence des administrés se retournent aujourd'hui contre le parti qui a contribué à renverser l'apartheid, l'ANC, provisoirement indéboulonnable politiquement malgré un problème criant d'élus corrompus et pas assez au service de la population.

Des élections nationales se tiendront en Afrique du Sud le 7 mai.

clr/sd

PLUS:hp