NOUVELLES

Syrie: 13 combattants rebelles tués dans une explosion à Homs (ONG)

06/04/2014 10:12 EDT | Actualisé 06/06/2014 05:12 EDT

Au moins treize combattants rebelles ont été tués dimanche dans l'explosion d'une voiture piégée à Homs, dans le centre de la Syrie, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Par ailleurs, deux personnes ont été tuées par la chute d'obus de mortier à Damas, dont l'un sur l'opéra, au moment où les forces du régime ont lancé une offensive contre les secteurs rebelles, à la périphérie de la capitale syrienne.

"Au moins 13 combattants rebelles ont été tués dans l'explosion d'une voiture piégée survenue dans la partie assiégée de Homs" sous contrôle rebelle, a précisé l'OSDH.

Le bilan des morts devrait s'alourdir car des dizaines de personnes sont portées disparues, selon cette ONG qui s'appuie sur un vaste réseau de militants et de sources médicales.

Pour sa part, l'agence officielle Sana a fait état de "l'explosion à Homs d'une voiture que des terroristes étaient en train de piéger (...), tuant un certain nombre d'entre eux".

Le terme "terroriste" désigne les rebelles dans le vocabulaire officiel du régime.

Quelque 1.400 personnes avaient été évacuées des quartiers assiégés de Homs en février en vertu d'un accord entre régime et rebelles négocié par l'ONU.

Dans la capitale syrienne, l'agence Sana a fait état de la mort de deux personnes par des tirs d'obus.

"Deux personnes ont été tuées et cinq autres blessées par la chute d'un obus sur l'opéra de Damas qui a causé des dégâts matériels à l'édifice", a précisé l'agence.

Situé sur la place des Omeyyades (ouest), où se trouvent d'importants bâtiments gouvernementaux et militaires, comme l'état-major de l'armée, l'opéra a été inauguré en 2004 par le président Bachar al-Assad.

Treize autres personnes ont été blessées par la chute d'obus dans les quartiers des Abbassides et de Doueilaa à Damas, a poursuivi Sana.

Samedi, des obus de mortier s'étaient abattus près de l'ambassade de Russie à Damas et des centres de sécurité, sans faire de victime, avait indiqué l'OSDH.

Depuis quelques jours, les tirs d'obus attribués aux rebelles se sont intensifiés. Selon l'OSDH, ils ont fait 22 blessés vendredi.

Ces attaques interviennent alors que les forces du régime continuent de pilonner les secteurs rebelles dans la Ghouta orientale, près de la capitale.

rm-kam/faa

PLUS:hp