NOUVELLES

Les utilisateurs de Windows XP sans protection dès mardi

06/04/2014 07:40 EDT | Actualisé 06/06/2014 05:12 EDT
Bloomberg via Getty Images
UNITED KINGDOM - APRIL 27: The Microsoft Windows XP log-in screen is displayed on a laptop computer in Essex, U.K., on Monday, April 27, 2009. Microsoft Corp., set to release a near-finished version of the Windows 7 operating system this week, said the program may go on sale by the year-end holiday season. (Photo by Chris Ratcliffe/Bloomberg via Getty Images)

Dès mardi, les utilisateurs de Windows XP seront significativement plus vulnérables aux attaques de pirates informatiques puisque Microsoft cessera le support et les mises à jour pour ce logiciel, vieux de 13 ans.

« On parle ici de millions de systèmes informatiques qui vont cesser de recevoir des mises à jour régulières de sécurité », explique Christopher Pogue, directeur de Trustwave, une société américaine qui aide les entreprises à lutter contre la cybercriminalité.

Si les ordinateurs ne cesseront pas de fonctionner, il sera toutefois beaucoup plus facile pour les pirates informatiques de pénétrer et d'exploiter les ordinateurs utilisant toujours le logiciel. Si aucune cyberattaque importante n'a été encore décelée, la crainte est que les utilisateurs de XP pourraient commencer à connaître de mauvaises surprises dès mardi.

Il s'agit d'un problème de sécurité informatique de taille. Entre 20 et 30 % des ordinateurs à travers le monde utilisent toujours XP. Des services de police, aux banques en passant par les bureaux juridiques et les restaurants, des millions d'ordinateurs seront vulnérables à des attaques informatiques.

De plus, environ 95 % des guichets automatiques dans le monde fonctionnent toujours avec Windows XP, et la plupart des institutions bancaires n'ont pas encore apporté les modifications requises. Les guichets pourraient eux aussi être la cible des pirates.

De nombreuses petites entreprises, habituées à ce système d'exploitation et qui ont des moyens limités, ont gardé XP. « Dans beaucoup de cas, les gens ont estimé que Windows XP était suffisamment bien pour eux et ils n'ont pas vu les avantages qu'ils pourraient tirer à dépenser de l'argent pour passer à un système d'exploitation plus récent », relève Michael Silver, expert chez Gartner.

« Pensez à n'importe quelle entreprise, elle utilise probablement XP. Je dirais que tout le monde fait face au même danger », souligne Christopher Pogue.

En fait, le nombre d'ordinateurs fonctionnant toujours sous XP pourrait être beaucoup plus grand qu'estimé, puisque la Chine compte un nombre important de versions piratées, ajoute Graham Cluley, expert en sécurité informatique.

Il existe de nombreuses nouvelles versions de Windows depuis le lancement de XP en 2001, le plus récent étant Windows 8.

En fait, Microsoft prévoyait cesser le soutien pour Windows XP en 2007. L'abandon du soutien pour Windows XP permettra maintenant à Microsoft de se consacrer à ses versions plus récentes. Mais cette décision risque de pousser plusieurs consommateurs à trouver des solutions chez les concurrents, comme Apple ou Google.

« Le risque pour Microsoft est que les utilisateurs migrent ailleurs », croit Rob Enderle du Groupe Enderle dans la Silicon Valley. Microsoft « n'aurait jamais dû laisser les choses aller si loin ».

INOLTRE SU HUFFPOST

Les produits anti-Google de Microsoft