NOUVELLES

Élections afghanes: les candidats promettent de respecter les résultats

06/04/2014 09:19 EDT | Actualisé 06/06/2014 05:12 EDT

KABOUL - Les Afghans et la communauté internationale ont salué, dimanche, ce qu'ils qualifient de victoire de la démocratie sur la violence lors de l'élection présidentielle au pays et ce, malgré les plaintes d'une pénurie de bulletins de vote et les allégations de fraude.

Des millions d'Afghans avaient bravé les talibans, la veille, en allant élire un nouveau président pour remplacer Hamid Karzaï, qui ne pouvait briguer de troisième mandat en vertu de la Constitution, ainsi que les membres des conseils provinciaux.

Certains analystes ont toutefois mis en garde contre une déclaration prématurée de la défaite des insurgés islamistes en Afghanistan, soulignant que les attaques post-électorales étaient loin d'être exclues.

Assurer la sécurité lors de l'élection était un test pour les forces gouvernementales afghanes, qui s'apprêtent, avec la fin de la mission de combat cette année des États-Unis et de leurs alliés, à reprendre le flambeau.

Et aux dires de plusieurs, ce fut une réussite, malgré quelques épisodes de violence.

Une bombe placée en bordure de route a renversé un camion transportant des bulletins de vote dans la province de Kunduz, au nord du pays, dimanche. Trois personnes ont été tuées, selon les autorités. Mais les attaques majeures qu'avaient promis les talibans n'ont pas eu lieu.

«Ceci est en soi une victoire contre la violence et une victoire contre ceux qui voulaient faire dérailler la démocratie avec des menaces et de la violence», a soutenu le chef de la mission d'observation de l'Union européenne, Thijs Berman.

Les représentants européens ont appelé à la patience, soulignant que les autorités continuaient à recevoir des plaintes et dépouiller les bulletins de vote. Ceux-ci arrivaient de plus de 20 000 bureaux de vote à travers le pays, dont certains dans des secteurs très isolés de l'Afghanistan. Les urnes devaient être transportées dans les centres de dépouillement des 34 provinces avant que les résultats ne soient acheminés à Kaboul, la capitale.

Un porte-parole de la Commission électorale indépendante, Mohammad Noor, a mentionné que les résultats préliminaires devraient être rendus publics le 24 avril. Les résultats finaux, eux, seront annoncés le 14 mai.

Les experts ne s'attendent pas à ce que l'un ou l'autre des huit candidats à la course remporte une majorité, ce qui forcerait la tenue d'un second tour avec les deux principaux meneurs. Ce vote pourrait être tenu à la fin du mois de mai.

Les trois favoris de la course ont tous dit avoir confiance en leur victoire ou du moins en leur chance d'accéder au deuxième tour et ont promis de respecter les résultats de la Commission électorale indépendante.

Selon les rapports préliminaires, plus de sept millions de personnes, soit près de 60 pour cent des Afghans enregistrés sur la liste électorale, se sont prévalus de leur droit de vote, a précisé M. Noor.

PLUS:pc