NOUVELLES

L'avenir de la gare Windsor inquiète Héritage Montréal

06/04/2014 10:05 EDT | Actualisé 06/06/2014 05:12 EDT

Elle porte désormais le nom grandiloquent de Lieu historique national du Canada de la Gare-Windsor-du-Canadien-Pacifique, mais les Montréalais la connaissent comme étant la gare Windsor. Si le bâtiment lui-même ne peut être modifié sans que le ministère de la Culture du Québec donne son aval, l'environnement de la gare, lui, sera littéralement transformé dans les quinze années à venir.

Un texte d'Anne Marie Lecomte Twitter Courriel

Pas moins de neuf gratte-ciel peupleront le paysage entourant ce lieu patrimonial, à l'intersection des rues Peel et de la Gauchetière, en vertu d'un projet ambitieux piloté par Cadillac Fairview, pour en faire le Quad Windsor.

Cette société développe et exploite en Amérique du Nord des biens immobiliers commerciaux et elle est déjà en train de compléter deux de ces tours, soit la Tour des Canadiens et l'édifice Deloitte, aux environs du Centre Bell. Pour parfaire son rêve de Quad Windsor, Cadillac Fairview changera le visage du quartier, mais ne précise pas de quelle manière la gare sera affectée.

Par courriel, un porte-parole de Cadillac Fairview affirme qu'il est « trop tôt » pour dire de quelle manière le promoteur mettra en valeur la gare dans son vaste plan de développement. « Ce sera un des éléments de la phase ultime du plan de 2 milliards de dollars. Cadillac Fairview étudie actuellement plusieurs plans pour la Gare Windsor ». Et comme l'élaboration de l'ensemble du projet de Cadillac Fairview couvrira quinze années, le sort de la gare est loin d'être jeté. 

Pour Héritage Montréal, la vigilance s'impose. Quoique son président, Dinu Bumbaru, n'est pas trop inquiet. « On n'a pas affaire à des bricoleurs, dit-il à propos de Cadillac Fairview. N'empêche : « La gare va être préservée, mais qu'en sera-t-il de la présence de la gare, avec toutes ces constructions qui seront érigées tout autour? »

La présence, c'est plus que la coquille de l'édifice, c'est l'âme. « Il est indéniable que le secteur gagnera de ces investissements, mais pour assurer la qualité de l'aménagement, cela prendra une approche talentueuse, prévient M. Bumbaru.

Car trésor il y a, comme en témoigne sa description sur le site Internet de Lieux patrimoniaux du Canada. « La gare Windsor a été désignée lieu historique national en 1975, parce qu'elle est un excellent exemple de l'architecture de style néoroman. Construite pour le CP en 1888-1889, selon les plans de l'architecte américain Bruce Price, la gare est l'un des premiers bâtiments importants érigés dans le courant Richardsonian du style néoroman au Canada. »

La gare Windsor est un bâtiment protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012. Son statut est «  Immeuble patrimonial classé  ». Si son avenir est incertain, son passé est glorieux : conçue pour abriter le siège social du Canadien Pacifique, elle a été la principale gare ferroviaire de ce qui était alors le plus important port canadien, celui de Montréal.

La gare Windsor a été le point de départ des efforts de colonisation vers l'Ouest canadien et, tant durant la Première que durant la Seconde Guerre mondiale, elle a été le théâtre d'importants mouvements de troupes.

PLUS:rc