NOUVELLES

Des milliers de personnes manifestent contre l'austérité à Casablanca

06/04/2014 09:48 EDT | Actualisé 06/06/2014 05:12 EDT

CASABLANCA, Maroc - Des milliers de travailleurs, d'enseignants et de fonctionnaires ont manifesté dans le centre-ville de Casablanca, dimanche, contre les mesures d'austérité mises en place par le gouvernement marocain afin de contrôler les dépenses du pays.

Durant le rassemblement, la police a arrêté plusieurs activistes pro-démocrates qui ont profité de l'occasion pour dénoncer la toute-puissante monarchie du Maroc.

Le royaume d'Afrique du Nord tolère les critiques à l'égard du gouvernement élu, mais pas envers la royauté, que les militants accusent d'être corrompue.

Environ 8000 personnes ont répondu à l'appel des trois principaux syndicats pour manifester dans la capitale économique du pays alors que les relations entre le mouvement syndical et le gouvernement continuent de se détériorer.

Sur les pancartes brandies par les protestataires, on pouvait notamment lire «Nous voulons que notre niveau de vie soit protégé» ainsi que «Non à l'augmentation de l'âge de la retraite», une référence à la réforme controversée du régime de pension.

Aux prises avec un soulèvement inspiré du printemps arabe de 2011, l'ancien gouvernement marocain a haussé les salaires et les prestations, acculant presque le pays à la faillite.

Sous la pression des établissements de crédit internationaux, le nouveau gouvernement islamiste du premier ministre Abdelilah Benkirane a reçu la lourde tâche de mettre un terme aux subventions pour l'essence et de progressivement réduire celles pour le diesel.

Les syndicats se sont opposés à ces décisions, affirmant qu'elles nuisaient aux personnes ayant de faibles revenus.

PLUS:pc