NOUVELLES

Ankara: l'opposition demande l'annulation du scrutin municipal

06/04/2014 11:18 EDT | Actualisé 06/06/2014 05:12 EDT

L'opposition laïque turque a demandé dimanche au Haut conseil électoral (YSK) d'annuler l'élection municipale d'Ankara remportée de justesse par le candidat du Parti de la justice et du développement (AKP) dont elle conteste la victoire.

Vendredi, la chambre locale du Haut conseil électoral avait déjà rejeté une précédente requête du Parti républicain du peuple (CHP) et refusé de recompter les voix de ce scrutin.

A la suite de ce rejet, le candidat du CHP Mansur Yavas, battu par le maire sortant Melih Gökçek, candidat du parti islamo-conservateur au pouvoir AKP, a déposé une requête extraordinaire auprès du Haut conseil demandant l'annulation du scrutin.

Selon M. Yavas, l'élection municipale de dimanche dernier à Ankara était "la plus douteuse de l'histoire du pays". Devant une foule de partisans, il a affirmé que la défense de la volonté des électeurs d'Ankara et de la démocratie était un "devoir sacré".

Si cette dernière démarche n'aboutit pas, le CHP saisira la Cour constitutionnelle et éventuellement la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH).

L'opposition a affirmé que l'élection municipale à Ankara, considérée comme un scrutin test pour le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, dont le pouvoir est ébranlé par de graves accusations de corruption, avait été entachée par des fraudes. Des pannes d'électricité pendant le dépouillement ont en outre entretenu le climat de confusion qui a régné au moment où les deux adversaires ont successivement proclamé leur victoire.

Le parti islamo-conservateur de M. Erdogan a remporté haut la main les élections municipales du 30 mars, mais les résultats ont été contestés dans plus d'une quarantaine de villes. Dans certains cas, un nouveau décompte des voix a donné la victoire à un candidat battu.

dg/mr/ml

PLUS:hp