NOUVELLES

L'Ukraine arrête de présumés conspirateurs dans une province de l'est

05/04/2014 01:33 EDT | Actualisé 05/06/2014 05:12 EDT

KIEV, Ukraine - Les autorités ukrainiennes ont annoncé, samedi, avoir arrêté un groupe de 15 individus armés qui prévoyaient s'emparer du pouvoir dans une province de l'est du pays située près de la Russie.

Le service de sécurité de l'Ukraine a indiqué avoir saisi 300 mitrailleuses, un fusil antichar, de nombreuses grenades, cinq armes de poing et des cocktails Molotov.

Il a affirmé que le groupe comptait prendre le pouvoir dans la province de Luhansk le 10 avril en semant la panique au sein de la population. Aucun nom n'a été fourni.

Luhansk et les autres provinces de l'est de l'Ukraine, où les habitants sont majoritairement russophones, ont lancé plusieurs appels à la séparation depuis le renversement du président Viktor Ianoukovitch en février.

Le gouvernement intérimaire du pays, qui est en faveur d'un rapprochement entre l'ancienne république soviétique et l'Union européenne, a accusé Moscou de comploter pour aviver les sentiments séparatistes.

La Crimée, une péninsule ukrainienne, a été annexée par la Russie le mois dernier à la suite d'un référendum controversé.

Plus tôt cette semaine, une chaîne télévisée russe contrôlée par l'État avait annoncé l'arrestation en Russie de 25 citoyens ukrainiens soupçonnés d'avoir voulu commettre des actes de sabotage.

La chaîne NTV avait rapporté jeudi que, parmi les personnes arrêtées, figuraient trois activistes du Secteur droit, une organisation nationaliste ukrainienne ayant joué un rôle dans le renversement de Ianoukovitch.

Elle n'avait toutefois pas précisé quand l'arrestation s'était déroulée ni identifié les suspects, se contentant de montrer des images de trois individus en détention.

PLUS:pc