NOUVELLES

Les présidents des deux Soudans se rencontrent à Khartoum

05/04/2014 03:09 EDT | Actualisé 05/06/2014 05:12 EDT

KHARTOUM, Soudan - Le président du Soudan, Omar el-Béchir, a rencontré samedi son homologue du Soudan du Sud, Salva Kiir, pour discuter des relations entre les deux pays dans la foulée du conflit sanglant dans le sud, a rapporté l'agence de presse officielle soudanaise.

Après une longue guerre civile, le Soudan du Sud s'est séparé pacifiquement du Soudan en 2011. Les relations entre les deux pays se sont dégradées depuis l'indépendance du Soudan du Sud et les deux territoires ont été touchés par l'instabilité et des violences sporadiques.

Au Soudan du Sud, le gouvernement a récemment fait face à une insurrection des forces loyales à l'ancien vice-président Riek Machar. Les violences ont commencé dans le cadre d'une dispute politique, mais ont depuis pris une dimension ethnique. Le gouvernement de chaque pays blâme l'autre et l'accuse d'abriter des rebelles qui lui sont hostiles.

La dernière rencontre entre les dirigeants des deux pays est survenue en janvier, quand Omar el-Béchir s'est rendu à Djouba peu après le début des violences au Soudan du Sud.

Les deux pays restent étroitement liés par leur industrie pétrolière partagée. Le Soudan du Sud contrôle la plupart du pétrole de la région, mais doit l'acheminer par des oléoducs qui traversent le Soudan. Les affrontements ont causé une perte de revenus pétroliers pour le Soudan.

M. El-Béchir a déclaré que la visite de samedi avait «servi son objectif» et a dit espérer que les prochains jours soient ceux de la normalisation des relations entre les deux pays et de la réouverture de leurs frontières communes. Il a précisé que M. Kiir et lui avaient discuté de la «coopération entre les deux pays afin d'atteindre la paix et la sécurité», selon l'agence de presse soudanaise.

M. Kiir a pour sa part affirmé que son homologue et lui s'étaient entendus sur «les mécanismes pour mettre en application les accords» que son pays a signés.

L'an dernier, les deux parties ont conclu des accords portant sur le commerce frontalier, la sécurité et le partage du pétrole. Elles se sont aussi entendues pour ne pas abriter d'éléments rebelles qui combattent sur le territoire de l'autre.

M. Kiir a déclaré qu'il reviendrait bientôt à Khartoum pour d'autres rencontres avec des responsables soudanais.

PLUS:pc