NOUVELLES

L'Impact et les Red Bulls se contentent d'une nulle et restent sans victoire

05/04/2014 07:23 EDT | Actualisé 05/04/2014 07:23 EDT
Presse canadienne

Le duel entre l'Impact de Montréal et les Red Bulls de New York, qui mettait aux prises deux équipes toujours à la recherche d'un premier gain cette saison, a laissé les deux formations sur leur faim, samedi, alors que le match s'est terminé sur une nulle de 2-2 devant 24 071 spectateurs au Stade olympique.

Andres Romero, qui a disputé un de ses meilleurs matchs depuis qu'il est avec l'Impact, a inscrit le premier filet de la rencontre dès la 5e minute de jeu, à la suite d'une passe décisive de Felipe. Celui-ci a ensuite égalé le score à 2-2 à la 60e au profit de l'équipe locale, sur un centre de Justin Mapp.

Jonathan Steele a marqué à la 31e pour les Red Bulls, en plus de préparer le filet de Peguy Luyindula (34e).

La nulle fait en sorte que le onze montréalais, en raison de sa fiche de 0-3-2, devra attendre encore avant de signer sa première victoire de la saison. À ce titre, l'Impact va à tout le moins égaler son record peu enviable inscrit en 2012, à son année d'expansion, alors qu'il avait fallu attendre au sixième match de la campagne avant que le club signe une première victoire.

Thierry Henry n'était pas dans la formation new-yorkaise (0-1-4), pas même comme substitut, en vue du match disputé sur synthétique.

Le onze partant de l'Impact était le même que la semaine dernière à Philadelphie, ce qui signifie que le milieu Patrice Bernier et le défenseur Jeb Brovsky étaient sur le banc quand le match a commencé. Bernier a disputé les 17 dernières minutes de jeu.

Jack McInerney, que l'Impact a obtenu en retour d'Andrew Wenger, vendredi, était absent. Il devrait normalement se joindre à ses nouveaux coéquipiers quand ceux-ci reprendront l'entraînement, mardi.

Le onze montréalais disputera son prochain match samedi prochain au Stade olympique, contre le Fire de Chicago, l'ancienne équipe de l'entraîneur de l'Impact Frank Klopas.

L'éveil de Romero

À son deuxième match au retour d'une suspension de trois rencontres, Romero - surprise! - a animé un début de match percutant de la part de l'Impact. Outre son but dès la 5e, qu'il a marqué d'un tir précis après avoir fait une belle entente avec Felipe, auteur d'une passe en profondeur bien synchronisée, Romero a alimenté Marco Di Vaio à deux reprises pour permettre

à l'Italien de décocher de bons tirs. Romero a aussi vu son tir, à la 13e, être arrêté sur la ligne de but par un défenseur adverse.

Les New-Yorkais ont toutefois renversé la situation avant la mi-temps avec deux buts en moins de quatre minutes. Le filet qui a fait 1-1 est survenu à la suite d'un centre que Lloyd Sam a pu bien ajuster devant son couvreur Heath Pearce, que Steele a repris sans contrôle à l'autre aile alors qu'Eric Miller le suivait. Et le deuxième but des visiteurs a suivi une longue passe latérale (et mal avisée) de Di Vaio en territoire montréalais, que Steele a récupéré facilement, avant de pousser devant à Luyindula, au travers la défensive centrale.

Un penalty a été accordé aux Red Bulls à la 47e quand Matteo Ferrari n'a eu d'autre choix que de retenir Bradley Wright-Phillips dans la zone de réparation. Luyindula a toutefois tiré le ballon sur le poteau.

Felipe a permis à l'Impact d'égaler à 2-2 en reprenant de la tête un centre de Mapp. Ce dernier semblait embouteillé dans le coin droit du terrain quand il s'est retourné soudainement pour projeter le ballon dans l'axe. Justice était ainsi rendue pour les occasions montréalaises ratées dans les minutes précédentes, dont quelques-unes à la suite de combinaisons Romero-Di Vaio.

Malgré d'autres efforts prometteurs, dont celui de Mapp à la suite d'un revirement à la 88e, puis de Di Vaio dans les arrêts de jeu, le onze montréalais a dû se contenter du point de la nulle.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les équipes en MLS - saison 2014