NOUVELLES

France-Rwanda : des relations difficiles depuis le génocide de 1994

05/04/2014 02:49 EDT | Actualisé 05/06/2014 05:12 EDT

Tumultueuses depuis le génocide de 1994, les relations entre Paris et Kigali se sont à nouveau tendues samedi, après les accusations du président rwandais Paul Kagame d'une "participation" de la France à ces massacres au cours desquels 800.000 personnes ont péri.

- 6 avr 1994 : Le président hutu rwandais Juvénal Habyarimana meurt dans l'explosion de son avion abattu à Kigali.

Le 7, début des massacres. D'avril à juillet, le génocide fait, selon l'ONU, 800.000 morts, essentiellement des Tutsi. 500 parachutistes français évacuent plus d'un millier de ressortissants français et étrangers.

- 22 juin : Feu vert de l'ONU à la France pour une opération militaire à but humanitaire, Turquoise.

- 30 nov 1995 : Le président Pasteur Bizimungu affirme que Turquoise était destinée à "fournir un repli aux tueurs, afin de leur faciliter la reconquête du pouvoir".

- 15 déc 1998 : Une mission parlementaire française exonère la France dans le génocide, mais retient "une erreur globale de stratégie" et des "dysfonctionnements institutionnels". Pour Kigali, la France est "coupable de crimes de génocide au Rwanda".

- 20-21 fév 2003 : Le président Paul Kagame participe au 22e sommet Afrique-France à Paris.

- 23 déc 2005 : Information judiciaire à Paris pour "complicité de génocide" à la suite d'une plainte de rescapés rwandais visant l'armée française.

- 17 nov 2006 : Le juge Jean-Louis Bruguière recommande des poursuites contre Kagame devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda pour sa "participation présumée" à l'attentat contre Habyarimana. Le 22, il signe neuf mandats d'arrêt contre des proches du président rwandais.

- 24 nov : Le Rwanda rompt les relations diplomatiques avec la France.

- 8 déc 2007 : Le président français Nicolas Sarkozy rencontre Kagame en marge d'un sommet UE-Afrique.

- 25 sept 2009 : Levée du contrôle judiciaire de Rose Kabuye, une proche de Kagame inculpée dans l'enquête française sur l'attentat contre Habyarimana.

- 29 nov : Paris et Kigali rétablissent leurs relations diplomatiques.

- 7 jan 2010 : Le rapport d'enquête rwandais sur l'attentat contre Habyarimana conclut à la responsabilité d'extrémistes hutus.

- 25 fév : Sarkozy reconnaît depuis Kigali de "graves erreurs d'appréciation" de la France et de la communauté internationale lors du génocide.

- 2 mars : Agathe Habyarimana, veuve du président tué, est brièvement interpellée près de Paris en vertu d'un mandat d'arrêt rwandais.

- 5-15 déc : Six personnes proches de Kagame visés par des mandats d'arrêt émis en 2006 dans l'enquête sur l'attentat contre Habyarimana, sont inculpées par deux juges français. Leurs mandats d'arrêt sont levés.

- 29 avr 2011 : Le ministre français des Affaires étrangères ne sera pas le bienvenu au Rwanda, avertit Kagame. Alain Juppé rétorque ne "pas avoir l'intention d'aller (au Rwanda) ni de serrer la main" de Kagame.

- 5 sept : Un ancien ministre rwandais, réclamé par Kigali et arrêté le 9 août, est placé en détention à Paris.

Plainte pour génocide visant un Rwandais domicilié près de Paris. 21 personnes sont poursuivies en France pour leur participation présumée au génocide et aucune n'a encore été jugée, selon le Collectif des parties civiles pour le Rwanda (CPCR).

- 6 sept : Agathe Habyarimana réclame à la justice un titre de séjour. Elle fait l'objet depuis 2008 d'une enquête à Paris pour "complicité de génocide".

- 11-13 sept : Première visite officielle de Kagame en France depuis le génocide.

- 10 jan 2012 : Un rapport d'expertise français sur l'attentat contre l'avion d'Habyarimana, conclut que l'avion a été abattu par des missiles tirés depuis un camp militaire par des loyalistes. Le rapport "rend justice" à la position du Rwanda, réagit Kigali.

- 11 déc : Le nouvel ambassadeur de France plaide en faveur d'un dialogue renforcé entre Paris et Kigali, après plusieurs mois pendant lesquels Kigali avait refusé d'agréer le précédent choix de Paris.

- 4 fév 2014 : Premier procès lié au génocide en France. L'ancien capitaine rwandais Pascal Simbikangwa est condamné le 14 mars à 25 ans de prison. Il fait appel.

- 15 mars : Kagame salue "une étape importante pour la justice".

- 21 mars : Le Dr Charles Twagira est mis en examen à Paris pour génocide et crimes contre l'humanité en 1994. 27 procédures judiciaires liées au génocide sont en cours à Paris.

- 3 avril : La France sera représentée par sa ministre de la Justice, Christiane Taubira, aux célébrations le 7 avril du 20e anniversaire du génocide au Rwanda, selon le ministère des Affaires étrangères.

- 5 avr : La France annule sa participation aux commémorations, après une interview du président Kagame l'accusant d'avoir "participé" au génocide de 1994. Ces déclarations "ne vont pas dans le sens de l'apaisement", réagit la présidence française

acm-jba/sym

PLUS:hp