NOUVELLES

Des habitants attaquent un centre de soins contre l'Ebola en Guinée

05/04/2014 10:06 EDT | Actualisé 05/06/2014 05:12 EDT

CONAKRY, Guinée - Le gouvernement de la Guinée a condamné, samedi, une attaque menée contre un centre de soins traitant des patients infectés par le virus Ebola.

Dans un communiqué, les autorités ont affirmé que le soutien d'organismes humanitaires comme Médecins Sans Frontières était essentiel pour contrôler la maladie mortelle.

L'assaut s'est déroulé à Macenta, une ville située dans le sud de la Guinée, où l'Ebola a fait au moins 14 victimes.

Jusqu'à présent, 86 personnes sont mortes des suites du virus en sol guinéen et deux autres décès ont été confirmés dans le pays voisin du Liberia.

Les travailleurs humanitaires tentent d'informer les gens concernant les modes de transmission de l'Ebola, mais les rumeurs et les renseignements erronés ont semé la panique au sein de la population guinéenne.

Il s'agit de la première épidémie de ce virus à frapper le pays d'Afrique occidentale.

Il n'existe aucune cure pour l'Ebola, qui cause de la fièvre et des hémorragies sévères.

PLUS:pc