NOUVELLES

Au MIPTV, la télé se marie avec l'internet et la pub

05/04/2014 09:30 EDT | Actualisé 05/06/2014 05:12 EDT

Télés et groupes médias du monde entier feront leurs emplettes de programmes la semaine prochaine au 51e MIPTV de Cannes (sud de la France), où YouTube débarque en force en parrainant un nouveau marché des vidéos en ligne.

Du 7 au 10 avril, le plus grand marché mondial de la production audiovisuelle réunira plus de 11.000 participants venus de 100 pays, dont 4.000 acheteurs, y compris 1.000 acheteurs pour des plateformes en ligne, de plus en plus présentes. Quelque 1.700 sociétés de production viendront leur présenter leurs programmes.

La grande nouveauté cette année est l'organisation des premiers MIP Digital Fronts le 9 avril, où sera présenté un éventail international de la création de vidéos en ligne. Ce marché montant de la création digitale s'adresse aussi au monde la publicité : agences et marques utilisent de plus en plus des vidéos en ligne pour leur promotion, dans l'espoir d'un buzz viral et mondial.

Parmi les partenaires de ce nouveau marché, YouTube, son rival français DailyMotion, le groupe de vidéo en ligne et réseau de chaîne YouTube Maker Studio -- qui vient d'être racheté par Walt Disney pour 500 millions de dollars -- , le groupe média américain Vice, ou encore une série produite par la chaîne de restauration Chipotle, "Farmed and dangerous", illustration de la convergence entre contenus et publicité.

"Les programmes s'expatrient de plus en plus", explique Laurine Garaude, directrice de la division télévision de Reed Midem, organisateurs du MIPTV. "Nous assistons à une convergence du monde de la télévision, de l'internet et de la publicité pour créer de nouveaux programmes", a-t-elle souligné. Ce MIPTV a d'ailleurs pour thème les nouvelles formes de récits, un objectif partagé par les créateurs de fiction et de publicités.

Comme chaque année, des grands patrons y exposeront leur stratégie : les géants de l'internet et de la publicité côtoieront ceux de la télévision et de la création, avec le patron de Publicis Maurice Levy, le chef scientifique de Twitter Deb Roy, le responsable "entertainement" de YouTube Alex Carloss, le patron de Studio Canal, la société de production de Canal+, Olivier Courson, le patron de la chaîne américaine Starz Chris Albrecht ainsi qu'Avi Nir, le dirigeant du groupe de production israélien Keshet Media, qui a entre autres produit la série Hatufim, qui a inspiré Homeland.

Israël, dont les programmes s'exportent largement, à l'exemple du télé-crochet interactif "Rising Star" acheté par la chaîne française M6 l'an dernier, est d'ailleurs le pays mis à l'honneur cette année au MIP.

leb/alu/alc/ml

PLUS:hp