NOUVELLES

Un comité de vigilance ferroviaire à Limoilou

04/04/2014 09:26 EDT | Actualisé 04/06/2014 05:12 EDT

Alarmés par la tragédie de Mégantic, des parents d'élèves de l'école Saint-Paul-Apôtre dans le quartier Limoilou s'inquiètent de la présence de voies ferrées aux abords de l'école que fréquentent leurs enfants.

Ils mettent d'ailleurs en place un comité de vigilance afin de sensibiliser les autorités à l'importance d'avoir un plan d'intervention en cas de déversement. Selon Xavier Robidas, un des instigateurs de ce comité, il est primordial de savoir quelles sont les matières qui circulent dans le secteur afin d'être en mesure d'agir rapidement et correctement en cas de déversement.

« L'idée c'est de faire sentir aux autorités que les citoyens dans Limoilou se préoccupent de leur sécurité, et qu'on veut du sérieux, des intervenants, des responsables. Les moyens, c'est qu'on pose une série d'actions de vigiles. C'est-à-dire vérifier que le travail est bien fait, que les intervenants sont prêts et sont formés . »

Selon lui, les gens de l'industries prennent leurs inquiétudes au sérieux, mais surtout « les plus gros sont impliqués, mais les plus petites (entreprises) manquent peut-être de ressources », a ajouté Xavier Robidas.

Le groupe veut rencontrer la Ville pour démontrer son appui au maire de Québec qui fait déjà pression pour savoir ce qui est transporté dans les wagons qui traversent Québec.

Le Comité Vigilance Ferroviaire Limoilou a par ailleurs sa page Facebook pour renseigner les citoyens sur ses actions.

PLUS:rc