NOUVELLES

Trois hommes sont condamnés à mort pour un viol collectif en Inde

04/04/2014 12:39 EDT | Actualisé 04/06/2014 05:12 EDT

NEW DELHI - Trois hommes ont été condamnés à mort en Inde, vendredi, pour le viol collectif d'une journaliste dans une usine abandonnée.

Le crime avait été commis l'an dernier à Mumbaï, le coeur financier du pays.

Un quatrième accusé a été condamné à la prison à vie.

Le procureur Ujjwal Nikam a expliqué qu'il avait réclamé la prison à vie en vertu d'une nouvelle loi très sévère adoptée en réaction à la colère populaire après un viol collectif mortel commis à New Delhi en 2012.

Les trois hommes avaient été reconnus coupables, le mois dernier, d'avoir violé une autre femme au même endroit en juillet 2013, soit un mois avant le viol de la journaliste. M. Nikam a affirmé que les trois hommes sont des récidivistes.

Le juge Shalini Phansalkar-Joshi a dénoncé la nature diabolique du crime et dit espérer que la sentence enverra un message clair à la société.

Les trois hommes disposent de trois mois pour porter leur condamnation à mort en appel.

Toujours vendredi, 24 hommes ont été condamnés à la prison pour le viol d'une adolescente enlevée dans l'État de Kerala en 1996. Tous les accusés, sauf un, avaient été acquittés en 2005, mais la Cour suprême indienne avait ordonné la tenue d'un nouveau procès l'an dernier. Un homme a écopé d'une peine à vie, tandis que les autres passeront entre 7 et 11 ans derrière les barreaux.

La victime de 16 avait été violée à de multiples reprises sur une période de six semaines.

PLUS:pc