NOUVELLES

Marathon de Paris - "Le record du monde, si les conditions le permettent" (Bekele)

04/04/2014 01:50 EDT | Actualisé 04/06/2014 05:12 EDT

L'Ethiopien Kenenisa Bekele, qui débute dimanche sur le marathon avec l'épreuve de Paris, a confié sa grande confiance en pensant pouvoir tenter le record du monde "si les conditions le permettent".

Q: Pourquoi avoir choisi de débuter sur marathon à l'occasion de celui de Paris ?

R: "Je suis venu si souvent à Paris. Je suis ravi d'y venir à chaque fois. C'est à Paris en 2003, que j'ai fait les Mondiaux et que j'ai gagné le 10.000 (le premier de ces quatre titres mondiaux sur la distance). J'ai aussi souvent fait les meetings de la Ligue de diamant, j'y ai couru en cross-country aussi, j'ai donc un lien particulier avec Paris, et je suis toujours heureux d'être ici".

Q: Dans quel état de forme êtes-vous ?

"Je me suis bien préparé, je me suis tourné vers le marathon après l'été dernier, et j'espère être bien pour Paris. En ce moment, ma forme est bonne, bien sûr c'est un marathon pas un 10.000 m donc on verra après le marathon comment je suis vraiment. J'ai beaucoup de séances, avec mes dernières qui faisaient 25 km en accélérant. Mon programme changeait chaque jour, certaines fois même j'ai pu faire jusqu'à 40-45 km, pour voir comment c'est."

Q: Quel est votre objectif sur votre premier marathon ?

R: "Je vais demander aux lièvres de m'amener au semi-marathon en 1h 01 min et 40 secondes, et après on verra. Ce n'est pas facile, je dois voir comment je me sentirai. Mon manageur me dit que je suis affamé, et c'est vrai que moi j'ai toujours envie d'aller plus vite, de pousser plus loin, toujours plus vite. 31 ans, pour moi c'est le perfect timing pour passer au marathon. Il ne faut pas le faire trop tard, l'âge a une importance et l'expérience compte aussi. En terme de chrono, si je le peux, je tenterai le record du monde si les conditions le permettent(actuellement de 2h 03 min 23 sec par le Kényan Wilson Kipsang en 2013 à Berlin). Il faut que tout soit combiné, si la météo n'est pas bonne, si les conditions avec le vent ne le permettent pas, non ce ne sera pas possible. Mais ma condition et la météo prévue pour le moment, tout cela est bon: C'est une bonne combinaison."

Propos recueillis en conférence de presse

fbr/jgu

PLUS:hp