NOUVELLES

L'Europe lance le 1er satellite d'étude de l'environnement de Copernicus

04/04/2014 09:57 EDT | Actualisé 04/06/2014 05:12 EDT

BERLIN - L'Agence spatiale européenne a lancé tard jeudi soir le premier satellite d'étude de l'environnement du programme Copernicus.

L'agence affirme que ce programme, à terme, offrira des données de meilleure qualité au sujet de l'environnement.

Le satellite de 2,3 tonnes a décollé du Port spatial de l’Europe à Kourou, en Guyane française, vers 23h, heure de Paris, à bord d’un lanceur Soyouz. Il a déployé et verrouillé ses antennes vendredi matin, après s'être correctement placé en orbite.

Le satellite Sentinelle 1A et les cinq autres qui doivent suivre au cours des prochaines années recueilleront des données et les transmettront pour usage immédiat, que ce soit par les gouvernements ou même des agences locales de secours.

Les satellites effectueront de multiples tâches. Ils pourront notamment surveiller d'éventuelles marées noires, contribuer au trafic maritime et fournir de l'information concernant des désastres naturels comme les feux de forêt, les glissements de terrain, les inondations et les éruptions volcaniques.

Conçue comme une constellation à deux satellites – Sentinelle 1A et Sentinelle 1B –, cette mission fournira en temps quasi réel, jour et nuit et par tous les temps, des images des surfaces continentales et maritimes de l’Europe, du Canada et des régions polaires.

L'Agence spatiale européenne compte mettre en orbite, l'an prochain, un pôle géostationnaire qui permettra au satellite de communiquer avec le sol en tout temps grâce à son terminal laser ultrarapide, même quand il se trouvera de l'autre côté de la planète.

PLUS:pc