NOUVELLES

Les talibans pakistanais prolongent leur cessez-le-feu au 10 avril (porte-parole)

04/04/2014 04:11 EDT | Actualisé 03/06/2014 05:12 EDT

Les talibans pakistanais ont prolongé vendredi jusqu'au 10 avril le cessez-le-feu afin d'accorder plus de temps au gouvernement d'Islamabad pour libérer certains de leurs partisans, a annoncé leur porte-parole.

Le Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP), regroupement de factions islamistes armées en lutte depuis sept ans contre le pouvoir pakistanais, avait annoncé un cessez-le-feu d'un mois le 1er mars afin, officiellement, de redonner une chance au dialogue de paix avec les autorités.

Le cessez-le-feu a pris fin mardi, échéance qui a alimenté les rumeurs sur la reprise des combats.

"Nous annonçons la prolongation du cessez-le-feu jusqu'au 10 avril et demandons à tous nos combattants de suspendre leurs actions contre le gouvernement et les forces de l'ordre", a déclaré vendredi à l'AFP le porte-parole officiel du TTP, Shahidullah Shahid.

Les insurgés ont demandé récemment au gouvernement de libérer 300 de leurs partisans. "Si le gouvernement répond favorablement à nos demandes, nous convoquerons une réunion de notre conseil central pour décider de la suite des choses", a-t-il ajouté.

Les autorités pakistanaises ont libéré cette semaine 19 membres d'une tribu établie dans le fief taliban du Waziristan du Sud, près de la frontière afghane, mais les insurgés ont affirmé que ces hommes ne faisaient pas partie de leurs partisans.

Si le commandement central du TTP appuie, du moins pour l'instant, le processus de paix avec le gouvernement d'Islamabad, certaines factions islamistes armées s'y opposent.

Un groupe hostile aux pourparlers, le Ahrar ul-Hind, a ainsi revendiqué un double attentat suicide début mars, juste après l'annonce d'un cessez-le-feu, contre un tribunal d'Islamabad ayant fait 11 morts, attaque la plus meurtrière perpétrée dans la capitale depuis celle contre l'hôtel Marriott en 2008.

hk-mmg-gl/jh

PLUS:hp