NOUVELLES

Les Bourses nord-américaines reculent, déçues par les données économiques

04/04/2014 05:15 EDT | Actualisé 04/06/2014 05:12 EDT

TORONTO - Les marchés boursiers nord-américains ont clôturé en baisse vendredi, les opérateurs n'ayant pas très bien accueilli les plus récentes données sur l'emploi aux États-Unis, tandis qu'un recul des titres technologiques a fait plonger le Nasdaq.

L'indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto a effacé 9,11 points à 14 393,10 points, tandis que le dollar canadien s'est apprécié de 0,48 cent US à 91,07 cents US.

Les déclins ont été plus prononcés sur Wall Street. La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a glissé de 159,84 points à 16 412,71 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a rendu 23,68 points à 1865,09 points.

L'indice composé du Nasdaq a reculé de 2,6 pour cent, soit 110,01 points, pour clôturer à 4127,73 points. Les titres des entreprises technologiques ont lourdement pesé sur le marché, notamment ceux de Google, Facebook, Microsoft et Amazon.

Les opérateurs espéraient être rassurés par de solides données sur l'économie américaine, mais même les chiffres sur le marché de l'emploi du département américain du Travail, qui ont pourtant montré une embauche soutenue pour le mois de mars, n'ont pas été jugées suffisantes pour faire grimper l'optimisme.

Le département américain du Travail a indiqué que 192 000 emplois avaient été créés en mars, ce qui s'est avéré légèrement inférieur aux attentes de 195 000 des économistes. Dans l'ensemble, la croissance de l'emploi a pointé vers une poursuite de la reprise économique aux États-Unis, mais ce sentiment était davantage attribuable aux révisions à la hausse des chiffres pour janvier et février. Le taux de chômage américain est resté inchangé à 6,7 pour cent.

Au Canada, Statistique Canada a fait état de la création de 43 000 emplois le mois dernier, et le taux de chômage a retraité d'un dixième de point à 6,9 pour cent, égalant son plus faible niveau depuis la fin de la récession.

Pendant que l'enthousiasme vis-à-vis de l'économie américaine s'amenuisait, le cours du lingot d'or progressait. Le prix de l'once a gagné 18,90 $ US à 1303,50 $ US à la Bourse des matières premières de New York, tandis que le prix du cuivre est resté inchangé à 3,02 $ US la livre.

Le cours du pétrole brut a pour sa part avancé de 85 cents US pour terminer les échanges à 101,14 $ US le baril à New York.

L'action d'Air Canada (TSX:AC.B) a grimpé de près de 27 pour cent après que le transporteur aérien eut indiqué que ses résultats financiers du premier trimestre seraient meilleurs que prévu. La société rehaussait ainsi d'entre 15 et 30 millions $ sa prévision précédente, faite en février, pour son plus récent trimestre. Son titre a gagné 1,54 $ à 7,30 $.

PLUS:pc