Huffpost Canada Quebec

Élections 2014: Les militants péquistes comparés à l'extrême droite française

Publication: Mis à jour:

Dans le journal algérien El-Watan, un journaliste et animateur de radio maghrébine basé à Montréal, Lamine Foura, compare des militants péquistes au Front national, un parti d’extrême droite en France, en plus de les qualifier d’islamophobes. Il estime également que c’est par «désespoir» électoraliste que le parti de Pauline Marois a eu l’idée de la Charte de la laïcité.

L’article, sous forme d’une grande entrevue, a été publié le 28 mars dernier. La thèse développée dans le texte est que la Charte vient «décomplexer l’islamophobie» en proposant une «catho-laïcité».

En entrevue avec Le Huffington Post Québec, Lamine Foura va plus loin en précisant que «la Charte de la laïcité n’a aucun sens». «Le Parti québécois a mis tous ses œufs dans le même panier avec cette Charte. C’est aussi un parti qui n’arrive plus à s’imposer et qui a décidé de poser un geste de désespoir.»

Lamine Foura, algérien d’origine et ingénieur de formation, a déjà été impliqué au sein du Parti québécois, notamment comme responsable des communications de la première candidate maghrébine dans Viau, Naïma Mimoune, en 2007. Il a, par la suite, fondé le Congrès maghrébin au Québec, où il occupe actuellement le poste de secrétaire général.

Maintenant, même s’il se dit encore souverainiste, il dit ne plus se reconnaître au sein du parti de Pauline Marois. Un parti, dit-il, qui avait à cœur de défendre une citoyenneté civique, et non un nationalisme identitaire.

Or, pour lui, ce sont les militants qui influencent maintenant le Parti québécois, qui sont la cause de ce changement de cap. «Il y a des militants actuellement qui ont de l’influence et dont les bases idéologiques sont comparables aux idées identitaires et économiques de l’extrême droite en France défendues par le Front national», pense-t-il.

«Cette pensée ne s’incarne pas dans la présentation de la Charte, mais dans la justification qui est donnée par les militants notamment, dénonce-t-il. On parle, avec la Charte, d’une catho-laïcité, c’est-à-dire qu’on ne vise pas à enlever les religions pour aller vers une laïcité: on ne vise qu’une seule religion.»

Selon Lamine Foura, ces militants ont commencé à avoir une plus grande influence après la débandade des troupes péquistes lors de l’élection de 2007, où le parti alors dirigé par André Boisclair avait terminé troisième, derrière l’Action démocratique du Québec.

«Les idées identitaires de l’Action démocratique du Québec, en 2007, ont ouvert l’appétit de certains militants péquistes: ceux-là mêmes qui ont de l’influence maintenant», explique-t-il, indiquant que c’est également lors de ce scrutin que le Parti québécois a pris conscience de sa fragilité.

Une démarche électorale

Lamine Foura accuse également le parti de Pauline Marois d’avoir pensé la Charte par simple calcul électoraliste, en plus de l’avoir fait de façon «improvisée» sans avoir pris en considération l’ensemble des paramètres.

«La Charte n’a pas été proposée pour être adoptée. Elle a été présentée uniquement pour les élections», pense-t-il. Il accuse également les péquistes d’avoir misé sur un ensemble de préjugés véhiculés essentiellement autour de la religion musulmane pour gagner des votes, notamment en région.

«Ils parlent d’enlever les signes religieux de l’État, mais il s’attaque à une seule en particulier. Ce sur quoi ils sont en train de vouloir légiférer, c’est surtout un ensemble de préjugés», critique-t-il. Notons, par contre, que le projet de Charte prévoyait de bannir tous les signes religieux jugés ostentatoires dans la fonction publique québécoise.

Selon Lamine Foura, plusieurs personnes au sein de la communauté musulmane on ressenti «une trahison de la part du gouvernement» avec son projet. Une trahison qui laissera des blessures importantes, en plus «d’envoyer une image négative» du Québec à l’étranger, pense-t-il.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Les pancartes détournées de la campagne électorale
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Des musulmans québécois s'opposent à la venue de prédicateurs ...

« La catho-laïcité du Parti québécois a décomplexé l'islamophobie», selon le ...