DIVERTISSEMENT

Vues d'Afrique fête son 30e anniversaire (PHOTOS)

03/04/2014 09:54 EDT | Actualisé 03/04/2014 09:54 EDT
Courtoisie

Le festival de cinéma africain et créole atteint l’âge de la maturité en célébrant son trentième anniversaire. L’édition parrainée cette année par l’humoriste Dorothy Rhau et l’animateur Philippe Fehmiu se déroulera du 25 avril au 4 mai à Montréal. Au menu, une programmation riche en surprises comportant près d’une centaine de films, des documentaires et courts métrages.

C’est le coloré film d’animation Aya de Yopougon du couple Marguerite Abouet et Clément Oubrerie qui ouvrira la manifestation au cinéma l’Impérial. Adaptée de la série de bandes dessinées à succès qu’ils ont eux-mêmes créée quelques années auparavant, l’œuvre (sélectionnée aux Césars) nous transporte à la fin des années 70 pour y suivre les aventures d’Aya, une fille d’Abidjan. L’actrice française d’origine sénégalaise, Aïssa Maïga qui prête sa voix au personnage principal sera d’ailleurs dans la Métropole pour recevoir un prix hommage.

Parmi les propositions, quelques films sortent déjà du lot. Tout d’abord, C’est eux les chiens de Hicham Lasri, le réalisateur d’origine marocaine nous raconte le récit poignant de Majhoul, un vieux monsieur emprisonné en 1981 pendant les terribles «émeutes du pain». Il est libéré seulement trente ans plus tard, au moment où éclate le printemps arabe. À sa sortie de prison, l’homme est confronté au nouveau visage d’une société qu’il ne reconnait plus.

Autre registre avec O Grande Kilapy, une comédie angolaise signée Zézé Gamboa. Même si l’œuvre basée sur des faits réels traite des conséquences de la colonisation, l’ironie est partout présente afin de révéler les travers d’une période souvent douloureuse et aux multiples répercussions. Toujours de l’Angola, le fascinant Tango Negro de Dom Pedro, véritable incursion sur les origines africaines méconnue du tango argentin.

Dans la section Afrique connexion – films réalisés et produits strictement par des pays africains ou en Haïti – plusieurs découvertes dont la série à saveur sociale Les chansonnettes du Togolais Samuel A. Wilsi. De son côté, Boubakar Diallo met en scène dans les hilarants épisodes La Villa rouge des «call-girls» du Burkina Faso dont les activités sont découvertes par l’épouse d’un client.

Catégorie Documentaires, l’enquête intitulée Assistance mortelle de Raoul Peck vaut vraiment le détour. Le réalisateur né à Haïti revient sur le tremblement de terre de janvier 2010 qui a causé la mort de plus de 230 000 personnes. Sur trois années de reconstruction post-séisme à Port-au-Prince, le film-choc révèle la gestion calamiteuse de la communauté internationale.

Enfin, Vues d’Afrique a choisi en clôture le documentaire Rachel la star aux pieds nus de Pierre Migneault et Hélène Magny qui revient sur le parcours de Rachel Mwanza, vedette de Rebelle du Québécois Kim Nguyen.

Pour plus d’information : www.vuesdafrique.org

INOLTRE SU HUFFPOST

30e anniversaire de Vues d'Afrique (2014)