NOUVELLES

Uruguay: la fédération suspendue provisoirement par la Conmebol

03/04/2014 01:10 EDT | Actualisé 03/06/2014 05:12 EDT

La Fédération uruguayenne de football (AUF) a été provisoirement suspendue par la Confédération sud-américaine (Conmebol) après la démission lundi du comité exécutif de l'AUF, qui protestait contre le retrait des forces de polices des deux grands stades de Montevideo.

La décision, prise mercredi, a été notifiée à l'AUF jeudi, une fédération n'ayant ni président ni comité exécutif ne pouvant pas faire partie du Conmebol. En revanche, la participation du pays au Mondial brésilien n'est pas remise en cause.

L'Uruguay est aux prises avec des violences chroniques dans ses stades. Et jeudi dernier, le président uruguayen José Mujica a décidé de retirer les forces de police du stade du Centenaire et du Parque Central, utilisés par les deux équipes les plus populaires du pays, Penarol et Nacional.

Ce qui a entraîné la report dimanche du match de championnat Peñarol-Miramar Misiones et plongé le football dans une crise, à moins de deux mois et demi du début de la Coupe du monde au Brésil (12 juin-13 juillet).

La police avait prévu de ne protéger dimanche que les vendeurs de billets et les arbitres.

Le match de Peñarol et deux autres rencontres du championnat interrompues dimanche par la pluie avaient été reprogrammés mardi, mais ont à nouveau été reportés.

La décision du président de retirer la police des stades répondait à des incidents violents provoqués la semaine dernière par des supporteurs du Nacional, autre club de Montevideo, dans son stade du Parque Central, lors de la réception du club argentin de Newell's Old Boys en Coupe Libertadores.

hro/prz/sk/gv

PLUS:hp