POLITIQUE

Sprint libéral pour obtenir une majorité

03/04/2014 01:28 EDT | Actualisé 03/06/2014 05:12 EDT
Agence QMI

La caravane du chef libéral Philippe Couillard s'est lancée dans un essoufflant sprint de fin de campagne afin de visiter un maximum de circonscriptions, dont plusieurs ont élu des députés du Parti québécois et de la Coalition avenir Québec aux dernières élections.

Le PLQ avait prévu six arrêts, jeudi. Un point de presse a d'abord été organisé à Sherbrooke pour annoncer qu'un gouvernement libéral ferait place à un ministre délégué aux PME. Philippe Couillard s'est ensuite lancé à l'assaut de Granby, Iberville, Saint-Jean, La Prairie et Papineau.

Sherbrooke, Iberville et Saint-Jean ont voté pour le PQ en 2012, tandis que Granby et La Prairie ont envoyé des députés de la CAQ à l'Assemblée nationale.

Quant à Papineau, la circonscription est libérale depuis 1981, mais le député sortant, Alexandre Iraca, n'a été élu qu'avec 200 voix de majorité au dernier scrutin. Aucun des autres chefs ne s'est encore rendu en Outaouais depuis le début de la campagne.

Philippe Couillard plaide pour l'élection d'un gouvernement libéral majoritaire. Il met aussi en garde contre la tentation de voter pour un tiers parti.

« Ce qui est préférable, c'est un gouvernement majoritaire pour la stabilité que ça va donner au cours des quatre prochaines années, la capacité d'agir. Nous avons le plan, l'équipe et l'alternative crédible au Parti québécois. Un vote pour un tiers parti est un vote pour le Parti québécois », a-t-il lancé, alors qu'il se trouvait à Sherbrooke.

PQ et CAQ en mode défensif

Pendant ce temps, le chef de la CAQ, François Legault, concentre ses efforts sur les régions de Québec et Chaudière-Appalaches. Jeudi, sa caravane s'est notamment rendue à Saint-Georges, en Beauce, où il a promis l'implantation d'une zone d'innovation.

De son côté, Pauline Marois a accordé une série d'entrevues en matinée. À l'émission 24/60 d'ICI RDI, la chef péquiste a confié qu'elle continuera de « servir les Québécois », peu importe le résultat du scrutin de lundi. Elle a également promis des baisses d'impôts une fois l'équilibre budgétaire rétabli, en marge d'un discours devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Quant à Québec solidaire, ses représentants avaient notamment prévu des points de presse à Blainville et Laval. Son candidat dans Mercier, Amir Khadir, a accusé le gouvernement du Parti québécois d'avoir laissé les femmes s'appauvrir davantage au cours des 18 derniers mois. Il a également reproché au PLQ et au PQ de ne rien faire pour venir en aide aux immigrants.

Aux Coulisses du pouvoir, dimanche, la chroniqueuse politique Chantal Hébert a expliqué que les trajets empruntés cette semaine par les caravanes de campagne seraient particulièrement intéressants à étudier.

« Parce qu'eux ont des chiffres que nous n'avons pas. Là où l'on va, la dernière semaine, ça donne une idée de l'état dans lequel on est. Quand on est dans des comtés qui vont bien, d'habitude, la dernière semaine, c'est généralement parce que ça va moins bien et vice versa », a-t-elle souligné.

INOLTRE SU HUFFPOST

La campagne électorale en images