NOUVELLES

Pour le d.g. Mike Gillis, les Canucks doivent changer de style de jeu

03/04/2014 07:11 EDT | Actualisé 03/06/2014 05:12 EDT

VANCOUVER - Le directeur général des Canucks de Vancouver, Mike Gillis, veut que son club retrouve le style de jeu qui lui a permis de se rendre à une victoire de la conquête de la coupe Stanley.

Avec les Canucks en voie d'être exclus des séries pour la première fois en six ans, Gillis n'a pas mâché ses mots sur les ondes de la station radiophonique Team 1040, lançant quelques flèches à son entraîneur-chef, John Tortorella.

«Je veux qu'on joue un jeu rapide, axé sur la possession de rondelle, avec des passes rapides afin de forcer les autres équipes à commettre des erreurs, a expliqué Gillis. Je crois qu'on dispose des joueurs pour jouer de la sorte. Si nous ne les avons pas, nous apporterons des changements.

«C'est de cette façon dont je vois les choses; c'est de la façon dont je crois que nous allons gagner dans l'Ouest et dans la Ligue nationale de hockey. Si vous regardez les meilleures équipes dans l'Ouest (...), elles jouent de cette façon. C'est comme ça que nous jouions.»

Tortorella a plutôt opté pour un style défensif, avec de la pression mise sur le porteur de la rondelle et les tirs bloqués depuis qu'il est en poste, soit depuis le congédiement d'Alain Vigneault l'été dernier. Les Canucks ont du mal à marquer sous Tortorella et accusent six points de retard sur la dernière place disponible pour les séries éliminatoires.

En 2011, les Canucks ont forcé la tenue d'un septième en finale de la Coupe Stanley face aux Bruins de Boston. Plusieurs croyaient que les Canucks avaient besoin de plus de robustesse à la suite de cette série afin de remporter ce dernier match et jeudi, Gillis a semblé admettre que ce fut une erreur que d'aller en ce sens.

«La direction de cette équipe est sous ma responsabilité et je crois sincèrement qu'au cours des deux dernières années, nous avons pourchassé des objectifs qui n'étaient pas en lien avec la façon dont nous voulons que cette équipe joue. Les gens adorent pointer quelqu'un du doigt, mais la vérité est qu'en tant qu'organisation, nous avons dévié de la route qui nous avait fait connaître du succès. Nous allons retrouver ce chemin.

«Nous avons le personnel pour le faire. Suffit maintenant de s'engager et d'avoir les trippes pour le faire.»

Gillis n'a pas voulu confirmer le retour de Tortorella, pas plus qu'il n'a voulu parler de son avenir.

«Je ne sais pas si je serai de retour la saison prochaine, a candidement dit Gillis. Je crois que le travail de tout le monde sera réévalué. Je crois que certains de nos joueurs n'ont pas livré la marchandise. Je crois que l'équipe n'a pas livré la marchandise. On mérite tous d'être évalués et c'est ce qui va se produire.»

PLUS:pc