NOUVELLES

Portugal: grève à la mine de wolfram de Panasqueira

03/04/2014 01:23 EDT | Actualisé 03/06/2014 05:12 EDT

L'activité d'une des plus grandes mines de wolfram en Europe, Panasqueira, dans le centre du Portugal, était perturbée jeudi en raison d'un mouvement de grève des salariés, convoqué pour réclamer une hausse des salaires.

Le taux de participation à cette grève d'une durée de deux jours a été chiffré à environ 90% par le syndicat des mineurs, mais seulement à 27,7% par la direction du groupe japonais Sojitz Beralt qui exploite la mine.

La direction a proposé aux mineurs une augmentation de 5% de leur salaire de base en échange d'une augmentation du temps de travail quotidien qu'elle compte faire passer de 8 à 10 heures réparties sur 4 jours au lieu de 5, maintenant ainsi les 40 heures hebdomadaires.

"C'est une proposition indécente qui pèserait sur la vie sociale et familiale des mineurs et augmenterait leur stress, ce qui peut entraîner davantage d'accidents du travail", a réagi un porte-parole du syndicat de l'industrie minière, José Maria Isidoro.

"La faible participation à la grève montre que la majorité des salariés comprennent les difficultés actuelles de l'entreprise et veulent défendre leurs postes de travail", a commenté la direction dans un communiqué.

La mine de Panasqueira, située à Covilha (centre), emploie 360 salariés et extrait 3.800 tonnes de minerai par jour.

Le Portugal compte encore deux autres mines en activité, Neves Corvo (cuivre) et Aljustrel (zinc), situées dans la région de l'Alentejo (sud) et exploitées par le canadien EuroZinc Mining.

bh/tsc/rhl

SOJITZ

PLUS:hp