NOUVELLES

Les partis croisent le fer sur la culture

03/04/2014 06:15 EDT | Actualisé 03/06/2014 05:12 EDT
Radio-Canada

La culture est passée sous le radar dans la campagne électorale en cours au Québec. L'Association québécoise de l'industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ) a voulu connaître les engagements des partis en organisant un débat sur le sujet entre quatre candidats : Yves-François Blanchet, du Parti québécois, Christine St-Pierre, du Parti libéral du Québec, Claire Samson, de la Coalition avenir Québec, et Pierre-Paul St-Onge, de Québec solidaire.

La stratégie numérique a occupé une bonne partie du débat, qui s'est d'ailleurs déroulé sur un ton parfois acrimonieux - où les attaques ont été nombreuses, surtout entre les candidats du PQ et du PLQ - mais où peu de propositions concrètes ont été mises de l'avant par les partis.

Yves-François Blanchet a rappelé la proposition de sa formation d'investir 150 millions de dollars pour permettre au milieu culturel de prendre le virage numérique.

Christine St-Pierre s'est demandée où le PQ comptait prendre cet argent - particulièrement une somme de 50 millions qui n'est pas liée aux infrastructures -, puisque le dernier budget Marceau prévoit une baisse de 0,8 % des dépenses dans tous les ministères, sauf en santé et en éducation.

Yves-François Blanchet a rétorqué que le PLQ n'avait aucune proposition en matière de culture dans sa plateforme électorale. Par ailleurs, mercredi, le chef libéral, Philippe Couillard, a affirmé que l'investissement dans une stratégie numérique était conditionnel à l'état des finances publiques lors d'une arrivée des libéraux au pouvoir, ce que les adversaires du PQ n'ont pas manqué de souligner.

Mme St-Pierre a pour sa part soutenu que son parti voulait accompagner les artistes dans la commercialisation de leurs produits, rappelant que le gouvernement libéral avait mis 20 millions de dollars à la disposition du milieu culturel pour le numérique, par l'entremise du Fonds capital culture.

Yves-François Blanchet a pour sa part soutenu que le PQ avait la meilleure équipe en culture, dont plusieurs candidats qui ont œuvré dans le milieu - en donnant comme exemple Lorraine Pintal ou Maka Kotto.

Claire Samson, de la CAQ, a quant à elle dû défendre la position de son chef, François Legault, de ne pas accorder de financement au Théâtre Diamant de Robert Lepage, un projet cher au maire de Québec, Régis Labeaume.

« Nous nous sommes engagés à n'effectuer aucune coupure dans le budget de la culture », a-t-elle répondu. « Dans le cas du théâtre de Robert Lepage, c'était une décision prématurée, un financement bancal. Trente millions, c'est beaucoup d'argent. Est-ce que c'est la meilleure utilisation possible? » s'est-elle demandé.

« Nous allons procéder à une révision systématique de tous les programmes pour s'assurer qu'ils sont adaptés à la réalité du 21e siècle », a aussi soutenu Mme Samson.

De plus, selon elle, la politique du prix du livre unique n'est pas la solution pour assurer la pérennité du secteur de l'édition et des libraires.

La candidate caquiste a par ailleurs souligné que le financement numérique n'était pas assuré sous un éventuel gouvernement libéral, tandis que le PQ avait promis une augmentation de 87 millions par année en culture, un engagement qui est resté lettre morte.

Le solidaire Pierre-Paul St-Onge a parlé quant à lui de l'importance de favoriser l'accès à la culture chez les jeunes, notamment en réponse à une question de l'animateur, Claude Deschênes, qui disait que le public se faisait rare, pour une offre abondante. Il a aussi soutenu que la culture était une réalité « transversale », et qu'il fallait l'aborder sous tous ses angles, notamment en éducation.

M. St-Onge a également avancé que les autres partis comptent tous effectuer des compressions en culture « alors qu'il est possible d'aller chercher de l'argent neuf, comme dans le secteur des finances ».

Ce débat se déroulait devant quelque 200 personnes - dont plusieurs artisans de l'industrie musicale - à Montréal.

INOLTRE SU HUFFPOST

La campagne électorale en images