NOUVELLES

Le virus Ebola atteint le Mali

03/04/2014 06:35 EDT | Actualisé 03/06/2014 05:12 EDT

Le gouvernement malien annonce trois cas suspects de fièvre hémorragique virale qui pourraient être causés par le virus Ebola qui sévit en Guinée, alors que le Liberia fait état d'un nouveau cas suspect.

Le ministre malien de la Santé et de l'Hygiène, Ousmane Koné, a précisé que les trois patients ont été mis en quarantaine et demeurent en isolement en attendant les résultats des tests. « Leur état de santé s'améliore », a ajouté M. Koné.

Les échantillons prélevés ont été envoyés pour analyse au laboratoire de référence du CDC d'Atlanta, aux États-Unis.

Voulant éviter la panique générale, le gouvernement malien explique dans son communiqué que « le concept de cas suspect ne veut pas forcément dire maladie de fièvre hémorragique à virus d'Ebola ».

Il demande par ailleurs à la population d'« éviter les déplacements non nécessaires vers les zones d'épidémie », et au respect des « mesures d'hygiènes et de protection individuelle ».

Au Liberia, les autorités indiquent que le nouveau cas suspect n'est pas lié à ceux déjà répertoriés dans le pays et en Guinée voisine, où les médecins demeurent impuissants face à ce virus mortel.

C'est en Guinée que le plus grand nombre de cas a été enregistré. Le dernier bilan officiel fait état de 84 morts sur 134 cas depuis janvier.

PLUS:rc