NOUVELLES

La Bourse de Toronto clôture en baisse à la veille des données sur l'emploi

03/04/2014 04:36 EDT | Actualisé 03/06/2014 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en baisse jeudi, les opérateurs se préparant à la publication des plus récentes données sur le marché de l'emploi, qui devraient donner plus de perspective au sujet des économies du Canada et des États-Unis.

L'indice composé S&P/TSX a perdu 56,90 points pour terminer la séance à 14 402,21 points. La plus grande partie des secteurs ont affiché des déclins.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,03 cent US à 90,59 cents US.

L'attention des courtiers étaient déjà tournée vers l'économie américaine à la veille de la divulgation des données sur le marché de l'emploi pour le mois de mars. Déjà, des signes d'améliorations ont été détectés cette semaine dans d'autres rapports économiques.

L'institut des gestionnaires en approvisionnement des États-Unis a fait état jeudi d'une hausse de son indice non manufacturier, tandis que des données du département américain du Travail ont indiqué que l'activité d'embauche était stable, aux mêmes niveaux que ceux qui précédaient la récession.

Sur Wall Street, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a clôturé sur un léger recul de 0,45 point, à 16 572,55 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a chuté de 2,13 points à 1888,77 points et que l'indice composé du Nasdaq a échappé 38,72 points à 4237,74 points.

Du côté des matières premières, le cours du lingot d'or a glissé de 6,20 $ US à 1284,60 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York, les investisseurs ayant davantage évité le métal précieux compte tenu des nouveaux signes de croissance de l'économie américaine.

Le prix du pétrole brut a terminé la journée au-dessus de la barre des 100 $ US, avec un gain de 67 cents US à 100,29 $ US le baril à New York. Le cours du cuivre a cédé 1,9 cent US à 3,027 $ US la livre.

L'indice de référence de la Bourse de Toronto a grimpé de près de six pour cent depuis le début de l'année et se situe près des sommets atteints à l'été 2008. Cependant, certains observateurs se demandent si le S&P/TSX ne s'approche pas d'un plafond.

PLUS:pc