NOUVELLES

Importante opération policière à Montréal: le résultat d'une fausse alarme

03/04/2014 10:27 EDT | Actualisé 03/06/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - L'importante opération policière qui s'est déroulée, jeudi en fin de soirée à Montréal, était le résultat d'un «problème de communication» entre un citoyen et une centrale d'alarme.

Au départ, cependant, rien ne laissait croire en une «fausse alarme», ce qui a motivé le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) à déployer un grand nombre d'effectifs sur les lieux.

Le groupe tactique d'intervention, communément appelé le «SWAT», et le groupe d'intervention du SPVM, composé de policiers anti-émeute, sont intervenus sur l'avenue du Parc, entre les rues Saint-Viateur et Fairmount, dans le quartier Plateau-Mont-Royal.

«Il y a eu un bouton d'alarme activé avec une personne qui disait avoir été menacée. Il y aurait eu une barrière linguistique, alors que le propriétaire du système d'alarme aurait verbalisé quelque chose et la compagnie d'alarme aurait mal interprété cela», a expliqué le porte-parole du SPVM, François Collard.

Pendant une partie de la soirée, le SPVM se refusait à en dire davantage sur l'opération en cours. Le corps policier n'a pas voulu révéler le nombre d'effectifs déployés pendant cette intervention, pendant laquelle l'avenue du Parc a été fermée pendant une partie de la soirée.

«On tentait de valider si une personne avait bel et bien été menacée. On a pris ça au sérieux. Parfois ce n'est pas fondé, mais il faut vérifier», a précisé l'agent Collard.

Le SPVM n'était pas en mesure de dire, en fin de soirée, si les personnes responsables de cette fausse alarme écoperont d'une amende.

PLUS:pc