NOUVELLES

Di Vaio s'ennuie de Nesta

03/04/2014 02:42 EDT | Actualisé 02/06/2014 05:12 EDT

À 48 heures du match contre les Red Bulls de New York, l'attaquant Marco Di Vaio reconnaît que l'absence du défenseur Alessandro Nesta fait mal à l'Impact de Montréal.

Un texte de Jean-François Chabot Twitter Courriel

Dans le cadre de sa rencontre médiatique hebdomadaire, Di Vaio a parlé de ce que Nesta apportait à l'équipe tant sur le terrain qu'au chapitre de la confiance dans le vestiaire.

« Sa personnalité nous manque beaucoup. Sur le terrain, on n'a encore trouvé personne pour le remplacer. On le voit, on prend beaucoup de buts à essayer de combler son absence. Notre mentalité d'équipe exige maintenant que nous travaillions tous ensemble. Les attaquants comme les autres, nous devons tous faire mieux au niveau défensif. »

D'un point de vue personnel, Di Vaio s'ennuie de celui avec il a travaillé pendant un an et demi et qui agit comme conseiller technique auprès de l'Impact depuis le mois de février.

« Je suis content pour lui parce qu'il est avec sa famille et il fait quelque chose qu'il aime. Il a choisi la retraite comme joueur parce qu'il était prêt. Pour ma part, je suis content de jouer une année de plus parce que je n'étais pas prêt pour arrêter. »

Di Vaio estime aussi que la période d'adaptation au style du nouvel entraîneur Frank Klopas n'est pas terminée, et que c'est un travail à faire. « On sait qu'il y a encore des problèmes à régler. Et tout cela dépend de nous. »

Avec ou sans Henry?

La formation new-yorkaise s'amène en ville, toujours en quête comme le onze montréalais de sa première victoire de la saison. Cette perspective inquiète-t-elle Di Vaio?

Il ne doute pas un instant que, dans ces circonstances, les Red Bulls représentent une équipe plus dangereuse.

« Quand on traverse une période difficile, on montre plus de concentration. Ils vont livrer un match serré. C'est aussi un gros match pour nous, un gros match pour l'équipe. Nous affrontons une grande équipe. Il faut bien se préparer mentalement. Nous venons de récolter un premier point au classement et nous avons bien travaillé toute la semaine. Nous devons tirer avantage du fait que quatre de nos cinq prochains matchs auront lieu ici à Montréal. »

Il est clair dans l'esprit de Di Vaio que l'absence potentielle de Thierry Henry dans le camp des Red Bulls pour le match de samedi peut faire une grande différence. « Il est très fort. Il peut changer un match en quelques minutes. Nous devons nous préparer comme s'il allait être là. »

Di Vaio souhaite-t-il se mesurer à Henry? « Le soccer n'est pas un jeu individuel. Ce n'est pas un truc à un contre un. Surtout pas pour les attaquants qui ne se croisent pas sur la surface. Il vaudrait mieux poser la question à Matteo [Ferrari] ou à Hassoun [Camara] qui vont jouer contre lui et qui seront nettement plus concentrés. »

Enfin, le fait de jouer sur la surface artificielle du Stade olympique ne plaît pas beaucoup à Di Viao, mais il va s'en accommoder.

« Toutes les équipes de la MLS jouent sur du gazon naturel. Le synthétique est nettement plus dur. Il rend le jeu plus difficile. Les arrêts et les démarrages rendent le jeu complètement différent. Et quand survient une blessure, la récupération est plus longue. »

La direction de l'Impact indique que plus de 20 000 billets ont déjà trouvé preneurs pour le match de samedi.

PLUS:rc