NOUVELLES

Des personnes handicapées pourraient avoir du mal à exercer leur droit de vote

03/04/2014 06:34 EDT | Actualisé 03/06/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Des personnes handicapées ou à mobilité réduite pourraient avoir du mal à exercer leur droit de vote le jour du scrutin au Québec. Certains lieux de votation ne sont pas accessibles.

Le Regroupement des activistes pour l'inclusion au Québec (RAPLIQ), un mouvement qui milite pour l'élimination de la discrimination faite à l'égard des personnes handicapées, a relevé qu'une trentaine de bureaux de vote dans la province étaient inaccessibles aux personnes handicapées. Des dizaines d'autres ne respectent pas les normes minimales d'accessibilité.

Le Directeur général des élections du Québec permet à ces personnes de voter à un autre endroit de leur circonscription, mais pour les représentants des personnes handicapées, cette situation est inacceptable. Ils soulignent que le détour imposé aux personnes à mobilité réduite rend l'exercice du vote pratiquement impossible.

L'organisme déplore aussi que la carte de l'électeur ne précise plus si le bureau de vote est accessible ou non, ce qui était précisé lors de l'élection de 2012.

Le RAPLIQ estime que cette situation enfreint les Chartes canadienne et québécoise des droits et libertés de même que plusieurs engagements internationaux.

PLUS:pc