NOUVELLES

Daniel Murphy ne regrette aucunement son congé de paternité de trois jours

03/04/2014 03:32 EDT | Actualisé 03/06/2014 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - Daniel Murphy se félicite d'avoir fait passer son statut de nouveau père devant celui de joueur de baseball, et le gérant des Mets de New York, Terry Collins, qualifie les critiques qu'il a essuyées parce qu'il s'est absenté pour un congé de paternité cette semaine d'injustifiées.

Le joueur de deuxième but a fait ses débuts cette saison jeudi, trois jours après la naissance de son fils Noah. Il estime que la décision qu'il a prise de demeurer aux côtés de son épouse en Floride pendant une journée additionnelle était «la bonne à prendre».

Après avoir appris dimanche que son épouse allait accoucher, Murphy s'est rendu à son chevet en Floride et il a manqué le match inaugural des Mets lundi. Son fils a vu le jour lundi midi, mais il a décidé de rester avec sa femme Victoria jusqu'à jeudi matin, ratant ainsi un deuxième match.

En vertu des règlements du Baseball Majeur, un joueur peut s'absenter pendant trois jours pour un congé de paternité.

Le commentateur sportif Mike Francesa a affirmé à la radio, mercredi, que Murphy n'aurait pas dû rater le deuxième match des Mets.

«Une journée, c'est compréhensible. Et, à l'époque, ce n'était même pas ça, a dit Francesa. Mais une journée, vous allez voir le bébé et vous revenez, c'est correct. Vous êtes un joueur des Ligues majeures. Vous pouvez engager une infirmière pour s'occuper du bébé, si votre épouse en a besoin.»

Collins a froncé les sourcils en prenant connaissance des propos du commentateur sportif.

«Si vous accusez Dan Murphy de ne pas vouloir jouer — ce gars-là a joué 161 matchs l'an dernier, malgré tous les bobos qui l'ont affligé, a-t-il répondu. Le gars a son premier bébé. Il a le droit d'aller au chevet de sa femme. Le règlement le permet, il y est donc allé. Il n'y a rien contre ça. Il n'y a rien de mal à ça. Il a raté deux matchs. Ce n'est pas comme s'il en avait manqué 10. Quand vous entachez la crédibilité de Dan Murphy, vous devez vous regarder dans le miroir.»

Murphy a mentionné avoir eu vent des critiques par messages-textes. La foule l'a applaudi avant sa première présence au bâton, et il a frappé un simple et est venu marquer le premier point des Mets dans le match contre les Nationals de Washington.

PLUS:pc