2700 postes abolis à la Ville de Montréal d'ici cinq ans

Publication: Mis à jour:
Print Article
DENIS CODERRE
Agence QMI

Le maire de Montréal, Denis Coderre, veut éliminer 2700 postes dans la fonction publique montréalaise au cours des cinq prochaines années afin de réinvestir dans les infrastructures. Pendant cette période, 500 postes seront aussi créés.

Cette mesure a été annoncée jeudi dans le cadre d'une réforme administrative visant à rendre l'organisation de la ville plus performante.

La réduction de personnel fera économiser quelque 2 milliards de dollars à la Ville au cours des 10 prochaines années.« Il est temps de reprendre le contrôle de la main-d'oeuvre de la ville qui occupe plus de 50 % du budget », a déclaré M. Coderre.

Le maire Coderre souligne que personne ne perdra son emploi puisque l'administration procédera par attrition.

Par ailleurs, l'administration montréalaise prévoit créer 100 nouveaux emplois par années au cours des cinq prochaines années. Le nombre d'emplois diminuerait ainsi de 2200 emplois.

La ville a aussi choisi d'adopter un programme d'immobilisations sur un horizon de 10 ans, suivant ainsi une recommandation semblable faite au gouvernement du Québec à l'égard de son programme québécois des infrastructures.

Par cette mesure, Montréal compte prendre le temps de bien planifier les projets pour atteindre une meilleure réalisation dans les coûts et dans les délais. Cela permettra également à la ville de planifier l'évolution et le financement de la dette à long terme.

Avec La Presse Canadienne.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Denis Coderre pour les nuls
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction