NOUVELLES

WRC - Portugal: Ogier à l'affût d'un quatrième succès

02/04/2014 05:59 EDT | Actualisé 02/06/2014 05:12 EDT

Le Français Sébastien Ogier (VW Polo R), champion du monde en titre et en tête du classement 2014, partira ce week-end une nouvelle fois favori du rallye du Portugal qu'il a déjà remporté à trois reprises.

"Avec Julien (ndlr: Ingrassia, son copilote), nous nous y sommes imposés trois fois ces quatre dernières années et nous abordons donc cette quatrième manche de la saison en toute confiance", a reconnu le Français qui, pour sa première participation et en guise d'"apéritif" a remporté samedi le Fafe Rallye sprint devant 100.000 Portugais enthousiastes.

Volkswagen, qui a le vent en poupe avec trois succès en autant de courses cette année dont deux doublés, pourra également compter sur le Finlandais Jari-Matti Latvala et le Norvégien Andreas Mikkelsen, qui ont terminé premier et deuxième en Suède en février.

L'inconnue majeure demeure la météo, souvent changeante dans cette région maritime de l'Algarve et qui donne des migraines aux techniciens en charge des pneumatiques.

"Par temps sec, le sol est très dur et offre beaucoup d'adhérence mais s'il pleut, il se transforme en surface molle et boueuse sur laquelle la traction est très faible", explique le champion du monde. Ouvrant la route vendredi, en raison de sa position au Championnat, Ogier pourrait néanmoins tirer bénéfice de cette position si une averse venait au bon moment...

A cela, s'ajoute une prise de notes absolument rigoureuse sur un terrain où les virages en aveugle, sur un parcours sinueux offrant très peu de repères visuels, ne laissent aucune place à l'improvisation.

Ostberg veut gagner à la régulière

"Il faut être très précis. Les spéciales ne pardonnent rien et la moindre erreur peut coûter cher", a expliqué le Finlandais Mikko Hirvonen (Ford Fiesta RS), habitué de cette épreuve qu'il a disputée sept fois et terminé dans le top 5 à chaque édition. A part celle de 2012, où déclaré vainqueur il a été ensuite déclassé au profit de Mads Ostberg pour une pièce de sa Citroën DS3 jugée non conforme.

Au Portugal l'an dernier, Hirvonen (DS3) a terminé deuxième à près d'une minute d'Ogier, un écart important que le Français a également creusé il y a un mois au Mexique face à son coéquipier Latvala.

Citroën, avec les départs de Sébastien Loeb (2 victoires au Portugal) et de Sébastien Ogier (également 2 victoires sous ses couleurs), mise beaucoup sur Ostberg en tête brièvement l'an dernier avant de partir en tonneaux. Le fougueux pilote norvégien aura à coeur cette année de vaincre pour la deuxième fois, mais à la régulière, sur un terrain où, d'après ses conseils, "il faut prendre soin de la voiture".

Le Britannique Kris Meeke, performant au Mexique, aura en revanche tout à apprendre d'un rallye qu'il découvrira. Mais Meeke, victorieux du Challenge intercontinental des rallyes (IRC) en 2009, s'est déjà déclaré "très à l'aise", au volant de la DS3.

Ce rallye ne sera pas de tout repos pour les néophytes car son parcours reprend à peu de chose près (une spéciale nouvelle, l'ES15 et une autre disputée dans le sens inverse, ES9/12), celui proposé l'an passé.

Dans ce contexte, Hyundai, qui fait ses débuts cette année en WRC, joue les modestes et souhaite engranger le maximum d'informations. Le tonitruant podium du Belge Thierry Neuville au Mexique montre néanmoins le potentiel de cette voiture sur les routes en terre.

syd/ig

PLUS:hp