NOUVELLES

Le désert du Sahara provoque un épisode de smog au Royaume-Uni

02/04/2014 09:46 EDT | Actualisé 02/06/2014 05:12 EDT

LONDRES - Les responsables britanniques ont prévenu mercredi les gens souffrant de problèmes respiratoires ou cardiaques d'éviter toute activité physique trop intense, au moment où le pays est recouvert d'un smog causé par la pollution industrielle et de la poussière provenant du désert du Sahara.

Les autorités environnementales précisent que la pollution pourrait atteindre l'échelon le plus élevé sur une échelle de dix points.

Le ministère de l'Environnement a expliqué que la pollution produite au Royaume-Uni et dans d'autres secteurs industrialisés du continent reste en place à cause de la faiblesse des vents, pendant qu'une tempête dans le désert du Sahara a projeté de la poussière dans l'atmosphère.

Plusieurs automobilistes ont retrouvé leur voiture recouverte d'une mince couche de poussière rouge.

Un responsable de Santé publique Angleterre a déclaré à la BBC que les gens souffrant de problèmes respiratoires ou cardiaques devraient minimiser leurs activités physiques intenses à l'extérieur au cours des prochains jours.

Pour sa part, une météorologue de l'Université de Reading a expliqué que les conditions propices à une «tempête parfaite» pour la pollution atmosphérique étaient réunies.

«Des gaz toxiques, comme le dioxyde d'azote et l'ozone, en plus de particules fines de poussière provenant du Sahara et de la combustion de carburants fossiles, causent tous des problèmes aux gens qui ont des problèmes cardiaques, pulmonaires ou respiratoires, comme l'asthme», a dit Helen Dacre.

La situation devrait commencer à s'améliorer vendredi.

La pollution atmosphérique demeure problématique en Europe. Le mois dernier, Paris a chassé la moitié des véhicules des routes pour une journée après une semaine pendant laquelle les niveaux de pollution ont dépassé ceux de villes comme Pékin et Delhi.

L'Organisation mondiale de la Santé a prévenu le mois dernier que la pollution atmosphérique représente la plus importante menace environnementale à la santé, et qu'elle est responsable d'un décès sur huit. La pollution atmosphérique tue sept millions de personnes par année, selon l'OMS.

PLUS:pc