NOUVELLES

Italie/Match en retard: AS Rome, le droit de rêver

02/04/2014 02:32 EDT | Actualisé 02/06/2014 05:12 EDT

L'AS Rome a gagné son match en retard contre Parme (4-2) et peut croire encore un peu au titre de champion d'Italie, en revenant à 8 points de la Juventus Turin, mercredi.

La Juve reste loin devant, mais si jamais elle s'effondrait, la Roma a montré qu'elle était prête à lui sauter à la gorge.

L'équipe de Rudi Garcia réussit une saison formidable, avec seulement sept nuls et deux défaites, mais elle est tombée sur la Juve des records (trois nuls et deux défaites).

Avec neuf longueurs d'avance sur Naples (3e), la Roma a déjà fait un grand pas vers la Ligue des champions, elle a encore plus de chances de garder sa deuxième place que la Juve de rester première.

"Nous avons fait un pas vers la C1, a dit l'entraîneur romain, Rudi Garcia, mais il faut continuer à gagner, également pour espérer jusqu'au bout pouvoir rattraper la Juve."

Parme en revanche, battu pour la troisième fois consécutivement après une série de 17 matches sans défaite, a dilapidé son avance pour la 6e place, la dernière qualificative pour l'Europa League, qui ne tient plus qu'à un fil, un point de marge sur l'Atalanta Bergame (7e).

Mercredi, les 22 joueurs sont entrés tout de suite dans les 82 minutes restantes de ce match qu'ils attendaient depuis deux mois, arrêté peu après le coup d'envoi le 2 février sous des trombes d'eau.

Au bout de seize minutes de jeu, le score était déjà de 2-1.

Après l'ouverture du score de Gervinho (12), reprenant seul face au but vide un tir de Mattia Destro sur le poteau, l'Ivoirien pensait avoir signé un doublé mais son but était annulé pour hors-jeu.

Dans la foulée, le Ghanéen Afriyie Acquah égalisait (15), mais le capitaine Francesco Totti remettait tout de suite son équipe sur le chemin de la victoire (16), pour son 234 but en Serie A, tous sous le maillot "giallorosso".

La Roma n'a pas lâché prise en seconde période et a ajouté un troisième but par Miralem Pjanic, le jour de ses 24 ans, héritant du ballon après une percée de Gervinho (49).

Le vieux soldat Rodrigo Taddei a marqué le 4-1 d'une tête décroisée (82), et le Français Jonathan Biabiany a réduit le score en fin de match (90).

eba/dhe

PLUS:hp