NOUVELLES

Chimio diluée : fournisseur, grossiste et hôpitaux montrés du doigt

02/04/2014 08:57 EDT | Actualisé 02/06/2014 05:12 EDT

Étiquettes incomplètes et négligence du personnel : deux des facteurs qui expliquent que plus de 1200 patients ontariens et du Nouveau-Brunswick ont reçu des traitements de chimiothérapie diluée en 2012-2013.

Un comité parlementaire de l'Ontario qui s'est penché sur la question retrace l'origine du problème à un changement de fournisseurs.

Les risques que la plus faible concentration de la solution administrée ait pu contribuer à la mort de patients sont faibles, ont toujours maintenu les experts. 

Recommandations

Le comité permanent sur la politique sociale, qui a réalisé le rapport, recommande notamment de soumettre le grossisste Medbuy et ses employés à la Loi sur la responsabilisation du secteur parapublic et de permettre au vérificateur provincial d'enquêter sur ses activités.

Le rapport demande aussi à Santé Canada de mettre au point des normes nationales en matière d'étiquetage de solutions médicales.

De son côté, la députée du NPD France Gélinas impute l'ultime responsabilité au grossiste Medbuy :

PLUS:rc