NOUVELLES

Venezuela: une leader du mouvement de protestation expulsée du Parlement

01/04/2014 10:14 EDT | Actualisé 01/06/2014 05:12 EDT

CARACAS, Venezuela - Une leader de l'opposition vénézuélienne n'a pu pénétrer dans l'Assemblée nationale, mardi, après que des centaines de partisans eût manifesté leur désaccord à son expulsion du parlement.

La députée Maria Corina Machado a promis aux manifestants qu'elle continuerait de se battre afin que le président Nicolas Maduro quitte le pouvoir.

La manifestation pour soutenir la députée a tourné à la violence en soirée, alors que le pays est toujours ébranlé par l'important mouvement de contestation qui a débuté il y a près de deux mois.

Le président Maduro a qualifié de «terroristes infantiles» les manifestants qui font entendre leur voix dans de nombreuses villes du pays.

Bon nombre d'observateurs craignaient de voir la députée Machado, véritable figure emblématique du mouvement de protestation, être arrêtée par les autorités policières à son entrée dans l'Assemblée nationale.

Des juristes proches du parti socialiste au pouvoir, mené par le président Maduro, ont démis de ses fonctions la députée, après qu'elle eût participé à une rencontre de l'Organisation des États américains.

Elle avait alors soutenu que le gouvernement du pays réprimait la liberté des citoyens du pays et contrevenait aux droits humains.

Amnistie Internationale a indiqué, mardi, que les forces de sécurité nationale peuvent effectivement commettre des abus contre les manifestants.

Un autre leader du mouvement, Leopoldo Lopez, est derrière les barreaux depuis le 18 février.

PLUS:pc